16 décembre 2018
Critiques

Carnivores : Un film qui met en appétit

Deux frères (Dardenne) produisent deux frères (Rénier) à la réalisation d'un film sur deux sœurs (Zita Hanrot et Leïla Bekhti) : à l'arrivée ? Un thriller fourre-tout, pas trop mal foutu, pas très original, mais suffisamment soigné pour attendre la suite.

Une actrice montante (Zita Hanrot) accueille chez elle sa sœur (Leïla Bekhti) actrice aussi mais dont la carrière peine à décoller. Tandis que la première frôle le burn-out sur le tournage d'un film expérimental – une sorte de Giallo 2.0 sous la houlette d'un tyran – la seconde s'immisce dans la vie de sa sœur... Voilà pour le pitch, terreau idéal pour jeunes réalisateurs dans lequel les deux belges prennent un malin plaisir à glisser leurs références, avec toutefois une vraie homogénéité qui évite au film le côté pot-pourri de cinéphile que l'on voit régulièrement sur des premiers films.

Il y a du thriller, il y a du genre, il y a du road trip, mais il y a surtout une vraie cohérence apportée par l'atmosphère bizarre du film, par son ambiance onirique où Paris ne ressemble pas à Paris, où la réalité ressemble à un mauvais rêve et où un tournage dans une forêt ressemble à un film d'épouvante. La deuxième partie du film, la meilleure, prend un air d'Amérique, elle suit les deux sœurs dans l'habitacle étouffant d'une vieille bagnole qui traverse le désert espagnol (celui où l'on tournait les westerns jadis) puis pose, à la nuit tombée, les bases du rape and revenge et du slasher 70's.

Côté acteurs, l'inversion des rôles (Bekhti en wannabe et Hanrot en nouvelle star) n'apporte pas grand-chose, les deux actrices font le taff mais pas de miracles sur un film d'1h25. On retiendra Bastien Bouillon, vu chez Betbeder, très bon. Le film tient ses promesses, les acteurs sont – juste – bons, les frères Rénier ont des idées de cinéma... Manque un super scénario pour attendre, on espère, un super film.
Auteur :Mickaël Vrignaud
Tous nos contenus sur "Carnivores" Toutes les critiques de "Mickaël Vrignaud"