13 décembre 2018
Critiques

Hotel Artemis : Une sympathique série B du dimanche soir

L'hôtel au cinéma est souvent un motif indélébile d'un certain trouble. Un trouble où l'on se perd dans la folie, à ne pu savoir ce qui est le bien et le mal. Il y a le Bates Motel où la propreté recouvre une folie malsaine dans "Psychose" ; l'Overlook Hôtel où Jack Torrence perd la boule quitte à vouloir massacrer sa famille devant la caméra de Kubrick, l'hôtel où les criminels de la Confrérie se réunissent dans "John Wick" et désormais il y a l'Hôtel Artémis, un environnement où se prête un jeu de chat et souris particulièrement fun pour une série B.

Dans un futur dystopique, traité ici avec superficialité on l'admet, un hôtel secret abrite les criminels blessés. Tenu par une infirmière prête à tout pour soigner, jouée par Jodie Foster, cet hôtel va vite être réduit en pagaille lorsque plusieurs criminels s'introduiront sournoisement dedans.

N'attendez rien de plus d'"Hôtel Artemis" qu'une sympathique série B du dimanche soir. On retrouve les acteurs qu'on admire des séries et du cinéma américain populaire. Jodie Foster et Jeff Goldblum mènent la danse, Dave Baptista donne les coups avec un attachement aussi immense que celui qu'on a pour une autre star du catch (The Rock) et les vedettes de séries TV comme Sterling K.Brown, Charlie Day, Jenny Slate ou Zachary Quinto s'en donnent à cœur joie dans ce jeu de massacre.

De l'action à gogo, une petite dose d'émotion et une mise-en-scène impeccable : le premier film de Drew Pearce part juste avec le souhait de faire un cinéma d'action qui fait le taf comme il faut, pour notre plus grand plaisir de spectateur. Pour le samedi soir, séjournez donc dans cet hôtel !

Auteur :Victor Van de Kadsye
Tous nos contenus sur "Hotel Artemis" Toutes les critiques de "Victor Van de Kadsye"