16 décembre 2018
Critiques

Il Figlio, Manuel : Touchant, mais fade

Le réalisateur Dario Albertini nous propose l'histoire d'un adolescent mature, devant endosser des responsabilités d'adulte. "Il Figlio, Manuel" a été tourné à la suite d'un documentaire du même réalisateur, montrant la réalité d'un authentique foyer pour jeunes. Bien que prenant ses racines dans des eaux réalistes, ce film assume cependant sa totalité fictionnelle.

Dès le début, le réalisateur place son protagoniste face aux possibilités que la vie lui réserve, des signes semés comme des petits cailloux le long de sa route : une rencontre amoureuse jusqu'aux risques de la drogue. C'est une histoire simple, peut-être même un peu trop simple, pour que vous n'ayez pas envie de sortir de la salle et allumer votre télé sur un reportage de "Zone Interdite" pour un peu plus d'action. 

En effet, nous pouvons nous imaginer que les enfants sortant de centres tel que celui représenter dans le film, peuvent facilement tomber dans des situations négatives, voire dangereuses. Le personnage de Manuel se retrouve projeté dans un monde qui lui semble totalement inconnu, mais surtout un monde et des personnes lui demandant de prendre des décisions importantes avant même qu'il ait le temps de prendre conscience de la portée de celles-ci. Manuel n'est plus dans cette bulle confortable mais bien seul dans le monde réel. Le principal problème de ce film n'est donc pas le manque de talent de l'acteur principal, Andrea Lattanzi, mais le manque d'émotions pour ancrer le spectateur, lui permettre de s'intéresser à l'ensemble; Manuel n'est ni révolté, ni intégré, n'a pas vraiment d'entourage, et n'a aucune motivation visible lui donnant un but dans ce film.

Certes, Dario Albertini montre une certaine bienveillance envers ses personnages. Toutefois, le scénario n'est pas assez galvanisant et le procédé réaliste pas assez novateur pour que ce film soit mémorable ou vaille la peine de s'y arrêter. Ce dernier s'inscrit dans une fibre documentariste italienne des laissés pour compte, c'est dans cette voie qu'il fait écho aux reportages et autres enquêtes sociétales sur des enfants ayant grandi en dehors du cadre familial (ou dans le « système »), des adultes purgeant des peines de prisons ou des chômeurs vivant de petits jobs pour survivre...
Auteur :Alexa Bouhelier-Ruelle
Tous nos contenus sur "Il Figlio, Manuel" Toutes les critiques de "Alexa Bouhelier-Ruelle"