21 novembre 2018
Critiques

Le Jeu : Jeu de Société

Remake français du film italien "Perfetti Sconosciuti", "Le Jeu" voit se réunir le temps d'un dîner une bande d'amis autour d'un jeu vicieux : chacun autour de la table devra partager ce soir les SMS, mails ou appels téléphoniques qu'il reçoit. Naturellement, les mensonges et autres tromperies se dévoilent alors.

Le réalisateur, Fred Cavayé, frôle l'indigestion en réunissant ici une distribution chargée qui compte notamment Bérénice Béjo, Stéphane de Groodt, Grégory Gadebois, sans oublier Suzanne Clément, révélée chez Xavier Dolan et encore trop rare en France.

Cavayé, connu pour ses thrillers ("Pour Elle", "A Bout Portant") et qui s'était gravement égaré avec "Radin !" (énième futilité avec Dany Boon), se réconcilie quelque part avec la noirceur de ses premiers films. En effet, la méfiance accrue par les révélations et la conclusion navrante de cynisme laissent penser que "Le Jeu" n'est pas seulement une comédie. Toutefois, le film s'achève justement sur une morale bancale, qui tendrait à dire qu'il vaut mieux mentir à ses proches pour maintenir une prétendue paix sociale. Or, on sait bien que la vérité finit toujours par éclater, surtout dans le cercle intime.

Dans la lignée des comédies italiennes de la fin des années 70 (on pense à "La Terrasse" d'Ettore Scola), ou des huis-clos boulevardesques comme "Le Prénom" de Delaporte/De La Patellière ou "Un Air de Famille" de Klapisch, "Le Jeu" divertit honorablement et atteint ainsi son but initial.

Reste qu'évidemment, personne dans ce film n'a pensé une seconde à mettre son portable en Mode Avion avant de le poser, ce qui révèle à quel point les cinquantenaires ne savent pas utiliser d'appareils électroniques.
Auteur :Auxence Magerand
Tous nos contenus sur "Le Jeu" Toutes les critiques de "Auxence Magerand"

ça peut vous interesser

Les Chatouilles : La fureur de (sur)vivre

Rédaction

Bohemian Rhapsody : WiQueenpedia

Rédaction

Bohemian Rhapsody : Un vrai hommage ?

Rédaction