13 décembre 2018
Archives Critiques

Le Vilain : Albert le vilain

Aller voir du Dupontel signifie s'attendre à rentrer dans un univers inclassable et très inattendu. Mais Dupontel surprends toujours, et encore plus ici avec "Le Vilain". Si certains le comparent, à tord, à ses précédents films tels que Bernie ou Enfermés dehors, cette oeuvre est iconoclaste tout en étant dans une relative continuité avec le reste de son travail. La névrose de Dupontel est à son paroxysme, mais a « subi » un renouvellement qui ne pourra que surprendre agréablement ses afficionados (la verve ultra satirique des sketchs de ses débuts s'y épanouit aisément mais avec un plus grand recul, voire même une certaine sagesse).

Dupontel arrive à rendre drôle voire comique des situations ou des mimiques qui chez d'autres acteurs du « même genre » paraîtraient totalement sans intérêt et lourdes. Mais, a contrario, Catherine Frot a tendance ici à se montrer moins « expressive », moins présente en quelque sorte. Elle n'a pratiquement pas la possibilité de montrer l'étendue de son jeu ; et pourtant le duo Dupontel-Frot n'en est pas à sa première collaboration.

Le film s'attarde sur des thématiques récurrentes et chères à Dupontel telles que « les petites gens » (sous leur « vrai » jour, entre poésie et hargne) mais également la famille, vu sous l'angle de conflits d'individualités et de faux semblants. La déception éprouvée face au dévoilement de la face cachée des êtres chers, l'impression de ne pas avoir été à la hauteur une grande partie de sa vie et de ne pas être « comme il faut » voire « comme tout le monde », passent ici entre les mains de l'humour ironique, caustique, mais avant tout pudique et d'une grande sensibilité d'Albert Dupontel. Et c'est réussi, tant on finit par se demander s'il faut rire ou compatir, sans pour autant tomber dans le sentimentalisme à tendance moraliste (de certains de ses confrères...).

"Le Vilain" est probablement l'un de ses films où l'on ne peut que dire « c'est du Dupontel, il faut le voir pour le croire » !
Auteur :Sabrina Blondel
Tous nos contenus sur "Le Vilain" Toutes les critiques de "Sabrina Blondel"