16 décembre 2018
Archives Critiques

Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne : Une aventure grand écran pour toute la famille

Le père de "Jurassic Park" et celui du "Seigneur des Anneaux" qui s'associent pour adapter Tintin au cinéma. L'info a fait bondir les fans, d'impatience et d'inquiétude. Le film, qui sort ce mercredi, devrait grandement les rassurer. Il est l'une des figures belges les plus connues...

Un petit reporter avec une houppe, un compagnon râleur et un fidèle animal de compagnie... Non, pas Spirou. Tintin, bien sûr. Avec ses histoires aventureuses et ses personnages hauts en couleur, le personnage d'Hergé a toujours été une mine d'or pour le cinéma. En dessins animés, bien sûr, mais aussi en de nombreux films, donnant par exemple à Jean-Pierre Talbot l'occasion de jouer le fameux héros. Et puis, il y a quelque temps, une nouvelle a fait l'effet d'un coup de tonnerre dans le petit monde du cinéma : Steven Spielberg allait adapter Tintin, qu'il connaissait depuis les années 80, quand on avait fait la comparaison du reporter à la houppette avec Indiana Jones (un peu « capillotracté », mais peu importe). Et plus exactement, il annonçait l'adapter dans une trilogie, en partenariat artistique et financier avec le génial Peter Jackson. C'était en 2007 et l'alliance du réalisateur de "Jurassic Park" et de celui du "Seigneur des Anneaux" autour du reporter faisait déjà rêver. On apprit ensuite qu'ils avaient prévu un film en motion-capture, ce procédé affiné par les studios de Jackson en Nouvelle Zélande, les studios Weta, qui consiste à capturer le moindre mouvement d'un acteur pour l'adapter sur un personnage animé, lui conférant une « humanité » exceptionnelle. Alliée aux images de synthèse, la technique permet un rendu... remarquable. C'est d'ailleurs l'impression générale des premières images, livrées entre 2007 et ces derniers jours. Fluidité, netteté et humanité sont au rendez-vous.

Pour le reste... Que penser du choix d'adapter Le secret de la Licorne, ou plus exactement Le secret de la Licorne, Le trésor de Rackham le Rouge et Le crabe aux pinces d'or ? Que l'histoire est simple, et véhicule assez de situations épiques et drôles pour que Spielberg puisse y appliquer le souffle de ses premiers films d'aventure...  C'est parce qu'il a acheté une maquette de bateau, la maquette de la Licorne, que Tintin, jeune reporter, se retrouve entraîné dans une aventure étonnante, à la recherche d'un trésor, bien sûr. Une histoire qui intéresse de près le Capitaine Haddock, dont il a fait la connaissance sur un cargo. A priori, un de ses ancêtres serait mêlé à tout ceci. Mêlé aussi à cette histoire, un vrai méchant : Ivan Sakharine qui, lui, enquête sur un pirate, Rackham le Rouge, et le trésor qu'il aurait caché. Comptez aussi, bien sûr, sur l'apparition de Dupont et Dupond, d'Omar Ben Salaad et de la Castafiore... Un florilège.

Personnages et aventures plus grandes que nature permettent à Steven Spielberg de signer un film qui renoue avec son souffle premier, menant allégrement ses héros d'un bout à l'autre de la planète. Un dépoussiérage en règle, un film de fan aussi, qui devrait ravir les aficionados.
Auteur :Fadette Drouard
Tous nos contenus sur "Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"