21 novembre 2018
Critiques

Les Gardiens de la Galaxie 2 : Histoires de famille chez les gardiens de la galaxie

Avec Marvel et son univers, le cinéphile ne doit pas faire un 100 mètre spectaculaire mais plutôt une course longue distance au bon rythme pour parvenir à suivre les différentes franchises et leurs interactions. L'arrivée en 2014 des Gardiens de la Galaxie ressemblèrent alors à un point de ravitaillement. Ce fut un véritable rafraîchissement par rapport à tous les autres films, une véritable nouveauté alors que le renouvellement est de plus en plus difficile de films en films du coté des autres héros. Star-Lord est arrivé avec sa musique, il a rencontré des personnes pas très fréquentables et ensembles ils ont formé une bande maniant les armes aussi bien que les punchlines. Associé à une réalisation soignée (avec une superbe 3D), Les Gardiens de la Galaxie s'est imposé comme une excellente surprise.

Le succès fut grand. Assez pour influer sur le volume deux. La suite était, en effet, attendue et comme souvent, pour bien faire à Hollywood, il suffit de reprendre ce qui a plu aux spectateurs pour construire la suite.  Star-Lord a introduit la musique des années 80 comme souvenirs de sa défunte mère, originalité saluée et donc reprise. Désormais la playlist du volume 2 fait le double du premier et vient accompagner presque chaque scène d'action. C'est efficace mais un peu facile au final alors qu'au départ la musique faisait partie de l'identité d'un personnage uniquement.

La facilité se retrouve également dans le scénario. Pour rappel, le premier épisode introduisait une « énigme » sur les origines de Star-Lord. Son père vient en personne apporter les réponses au bout de vingt minutes du second épisode et ainsi dérouler une intrigue bien trop lisible. Un scénario qui place des questions existentielles bien loin du premier volet. Pour faire simple : des histoires de familles. D'ailleurs il paraît que c'est toujours chiant et malheureusement ça se confirme même quand il s'agit des gardiens de la galaxie. Où est la vrai famille de Star-Lord ? Avec son père ou avec Gamora ? Cette dernière va t'elle résoudre ses problèmes avec sa sœur et enfin être ensemble ? Vous le saurez dans le deuxième volume des feux de l'am...ah non pardon, c'est bien les gardiens de la galaxie. Une vraie famille désormais.

C'est à se demander où sont passés les criminels. Ceux là même qui se sont retrouvés à former une bande improbable où le politiquement correct n'était pas leur façon d'être. Ils sauvaient la galaxie et repartaient ensuite avec l'idée de parcourir la galaxie pour commettre des méfaits. Les gardiens du volume 2 sont des contractuels engagés pour résoudre les problèmes dans la galaxie. De vrais bons gardiens en somme. Ils sont même devenus potes, avec les chamailleries qui vont avec. Les bad boys d'hier sont les membres d'une famille qui va d'ailleurs s'agrandir. Est ce l'influence de Vin Diesel qui a amené cette dose familiale dans les gardiens ? L'acteur y a pourtant un "petit" rôle. Il double baby groot, personnage qui est une des bonnes idées présentes dans ce film car oui il y en a.

La principale est à mettre au crédit de James Gunn. Le réalisateur a affirmé, voir assumé le style visuel. A l'image de l'affiche du film, ce dernier est très coloré et c'est réussi. Cela permet de le différencier de toutes les autres productions Marvel. Une fois de plus, le cinéaste américain propose un film avec de bonnes idées visuelles qui correspondent au ton du long métrage. Même si une ou deux scènes d'action s'avèrent brouillonnes, l'ensemble offre un spectacle visuel cohérent et agréable pour les amateurs du genre. La scène d'introduction est notamment très réussie, une des rares scènes d'ailleurs où la musique fait partie de la scène et ne vient pas uniquement soutenir l'image.

La relation entre les personnages, à l'exception des  nouveaux sentiments familiaux, offre quelques bons échanges. Bradley Cooper est toujours excellent dans l'interprétation de Rocket tout comme Dave Bautista alias Drax, pourtant pas très aidé par l'arrivée d'un personnage aux grandes antennes aussi inutiles que son rôle.

Entre satisfactions et déceptions, le volume 2 des Gardiens de la Galaxie offre donc un divertissement que les fans ne bouderont pas. Un film différent des autres productions de super héros mais qui ne parvient pas à échapper à un certain conformisme hollywoodien propre à toutes les suites d'un succès au box office. Véritable virus qui se propage chez Marvel à l'exception de Deadpool (la suite arrive...). Une rançon imposée par les tout puissants producteurs que même les gardiens de la galaxie n'arrivent pas à vaincre.
Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Les Gardiens de la Galaxie 2" Toutes les critiques de "François Bour"