13 décembre 2018
Critiques

Manhattan Stories : En toute simplicité

En théorie, ce genre de film est l'archétype d'un cinéma indépendant Américain fait et refait, avec un casting d'ensemble parfait suivant chacun sa voix dans ce qui ressemble à une lettre d'amour aux individus qui font le charme d'un Manhattan de tous les jours. En reprenant son court-métrage, réalisé en 2014, le scénariste et réalisateur Dustin Guy-Defa appelle une nouvelle fois sur le devant de la scène Bene Coopersmith, un réel vendeur de disques New-Yorkais, avec une expérience cinématographique cependant assez limitée. Pourtant, Mr. Coopersmith est l'un des personnages parmi les plus intéressants.

Pour ce film indépendant à petit budget, se déroulant au cours d'une journée, et divisé en plusieurs lignes narratives interposées, Ashley Connor a décidé de filmer dans un 16 mm un peu grainé, ce qui donne au film un petit coté nostalgique en genre années 70. Ce sentiment se ressent, au-delà du style cinématographique, à travers le choix de sujets pittoresques et locaux, alors que les costumes de Annell Brodeur varie entre un fripes old-school ou vêtements plus récents, mais toujours avec une touche vintage.

"Manhattan Stories" se centralise autour de connections humaines mais ne tombe jamais dans le piège de se perdre en route avec ses additions de personnages et d'histoires. Parsemé de moments intimes et de conversations profondes qui caractérisent si bien les films indépendants, "Manhattan Stories" ne ressemble pas vraiment à tous ses contemporains, loin de là, se distinguant notamment en nourrissant l'appréciation du spectateur pour les petits détails.

Enfin, toutes les lignes narratives sont touchées par une certaine authenticité, que ce soit les sentiments de Wendy envers sa sexualité, le dilemme de Bene à exprimer ses sentiments ou non, ou l'art ancien de la réparation d'une montre. Bien sûr, les mêmes questions reviennent encore et encore dans les films tournés sur les individus simples de New-York, mais peu d'entre eux sont aussi organiques que "Manhattan Stories".
Auteur :Alexa Bouhelier-Ruelle
Tous nos contenus sur "Manhattan Stories" Toutes les critiques de "Alexa Bouhelier-Ruelle"