16 décembre 2018
Critiques En Une

Rémi sans famille : Oliver Triste

Critique du film Rémi sans famille

par Auxence Magerand


Adaptation du roman d’Hector Malot, "Rémi Sans Famille" retrace les péripéties d’un jeune orphelin arraché à sa mère adoptive, et qui découvre la vie de saltimbanque aux côtés de Vitalis, musicien ambulant. Fidèlement accompagné du chien Capi et du singe Joli-Cœur, Rémi explore sans s’en rendre compte ses racines et son identité.

Bien plus que la performance irréprochable de Daniel Auteuil en Vitalis, le plus remarquable dans ce film est sans doute la photographie. Même si l’esthétique est formelle, on peut reconnaître un soin particulier accordé à la lumière. Le constat est similaire pour la mise en cadre des espaces (plaines d’Auvergne, villages du Midi, architectures victoriennes).

Cependant, c’est bien Auteuil et le jeune et angélique (Maleaume Paquin) qui impulsent de leur vigueur ce film. Le reste de la distribution apparaît faiblard (Ludivine Sagnier, Virginie Ledoyen) pour ne pas dire sous-exploité (Jonathan Zaccaï). Il est pourtant agréablement surprenant de voir à l’écran Jacques Perrin, toujours aussi rayonnant.

Ne nous mentons pas : ce Dickens à la française est un divertissement familial à destination des enfants, d’où les bons sentiments parfois liquoreux (on pense aux "Choristes" de Christophe Barratier ou à "Belle et Sébastien" de Nicolas Vanier). Néanmoins, c’est ce qui crée tout le charme naïf de "Rémi Sans Famille". Antoine Blossier (déjà auteur de l’agréable teen-movie "A Toute Epreuve") a réussi à préserver de l’œuvre de Malot l’essentiel : de la tendresse et de la bienveillance.

Récit initiatique alternant onirisme exalté et drame mélancolique, "Rémi sans famille" livre un conte charmant et parfait pour le jeune public.


Tous nos contenus sur "Rémi sans famille"
Toutes les critiques de "Auxence Magerand"

ça peut vous interesser

Gilles Lellouche débarque à La Courneuve

Rédaction

Daniel Auteuil dans un conte de Noël

Rédaction

Christian Bale est Dick Cheney dans Vice

Rédaction