15 décembre 2018
Critiques

Seven Sisters : Avoir une bonne idée n’est pas tout

Noomi Rapace aurait elle des troubles de la personnalité ? L'actrice suédoise fut emballée à l'idée d'incarner sept personnages. Là où James McAvoy dans "Split" incarnait, lui, un seul et même homme, Noomi Rapace incarne 7 jeunes femmes, 7 sœurs jumelles qui se partagent une seule identité. Karen Settman.

Jeune femme vivant en 2073, époque où la terre est surpeuplée. La société de ce monde futuriste a donc mis en place une politique global de l'enfant unique. Avoir plusieurs enfants, c'est donc être dans l'inégalité et l'avantage d'en avoir sept, c'est de pouvoir attribué à chacun ou plutôt chacune, un jour de la semaine. Avec un peu (voir beaucoup) d'organisation, ça marche. Jusqu'au jour où l'une des sœurs disparaît. Voilà pour les bases de ce scénario qui, il faut bien le reconnaître, possède une certaine attractivité. Noomi Rapace elle même déclare avoir été emballée par ce scénario amenant un film dont il est annoncé qu'on ne peut pas voir arriver la fin.

"Seven Sisters", le blockbuster de science fiction de cette fin d'été avec un scénario surprenant et imprévisible. C'est comme cela qu'est « vendu » le film et c'est une annonce qui peut effectivement attirer le spectateur. La réalité est un peu moins belle que l'annonce. Un peu comme lorsque vous arrivez à une location de vacances dans le beau logement prévu, mais que vous constatez que la piscine est moins grande que sur la photo. "Seven Sisters" c'est donc une belle promesse et un résultat quelque peu décevant.

La faute n'est pas à mettre sur le réalisateur norvégien Tommy Wirkola. Filmer 7 personnages incarnés par la même actrice sans jamais laisser apparaître les astuces pour y parvenir, c'est compliqué. Le cinéaste parvient à faire exister la fratrie comme si chaque sœur avait son actrice. Et puisqu'il est question d'actrice, la performance de Noomi Rapace est notable, car elle parvient d'une part, à faire exister chacun de ses personnages, et d'autres part, elle a assurée elle même la plupart des scènes d'action. Que voulez vous, elle aime ça, elle a d'ailleurs déclarée : « c'est amusant de se battre et de s'entraîner ». Toujours du coté du casting, "Seven Sisters" est l'occasion de retrouver Glenn Close et Willem Dafoe, dont les personnages manquent de profondeur pour vraiment exploiter le talent de ceux qui les incarnent. Un détail peut être mais quand même, c'est Glenn Close ("Les liaisons Dangereuses" ou la série "Damages", rappelez vous) et Willem Dafoe (Acteur multi-oscarisé qui a joué devant la caméra de William Friedkin, Martin Scorsese...).

Où est donc le point faible de ce long métrage ? La réalisation fait le job, le casting fait le job et le scénario propose une idée intéressante. Ah voilà justement le « glitch ». Avoir une bonne idée n'est pas l'essentiel, il faut savoir l'exploiter à bon escient. Hors le déroulement du scénario, le récit du film, si vous préférez, n'est pas à la hauteur du potentiel que la promesse faite pouvait le laisser croire. "Seven Sisters" est un film de science fiction dans un monde futuriste qui ne parvient pas à sortir des sentiers battus pour faire avancer son histoire. De ce fait, le scénario soi disant imprévisible laisse rapidement entrevoir sa finalité. La faute à une structure trop sage où les événements se passent dans un ordre certain pour les sept héroïnes dont les trajectoires sont prévisibles. C'est regrettable quand le film repose sur elles comme l'indique son titre.

Petit aparté sur le titre original au passage : "What happened to monday", "Qu'est il arrivé à lundi ?". Certes, l'élément déclencheur du récit c'est l'enlèvement de Lundi, mais la science-fiction réside, elle, dans l'existence des sept soeurs au sein d'une société autoritaire où il est interdit d'avoir des frères et soeurs. Aspect du scénario illustré par le titre français "Seven Sisters". 

La dichotomie illustrée par la différence entre titre original et titre français caractérise la fracture entre la promesse et la réalité du récit. L'écart qui les sépare est trop pénalisant pour un spectateur qui s'attendait donc à être surpris comme il l'était annoncé. Malgré une réalisation et un casting qui ne déméritent pas, le niveau n'est pas assez élevé face au traitement du scénario, qui fait passé "Seven Sisters" pour un film d'anticipation presque aussi banal que son titre original.
Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Seven Sisters" Toutes les critiques de "François Bour"