21 novembre 2018
Critiques

The Lost City of Z : Trompeur…

Trompeur, voilà l'adjectif qui qualifierait le mieux le nouveau film de James Gray. Si l'on pouvait s'attendre à une grande épopée basée sur des péripéties inattendues à la Mission ou 1492, le cinéaste prend parfaitement le contrepied en allant vers ce que le film ne laissait absolument pas présager.

Laissez vos attentes de conquête et d'épique au placard, le film que nous propose James Gray est bien davantage psychologique contrairement à ce que le sujet laisserait penser. En effet, rares sont les plans braqués sur l'Amérique du Sud ou bien sur des indiens portant arcs et flèches. Ici, l'attention se focalise sur l'Angleterre, la guerre de 14 ou encore sur la petite vie de famille rapidement barbante de Fawcett.

Dans l'ensemble fort décousu et manquant cruellement de rythme, "The Lost City Of Z" n'arrive que très peu à tirer profit ni de son histoire pourtant palpitante sur le papier, ni de son casting qui s'essouffle rapidement au fur et à mesure que le tempo ralentit, quand il ne disparaît pas purement et simplement. Cependant, en dépit d'un rythme donc peu orchestré et d'acteurs parfois désemparés, de l'impression générale ressort une forme de thriller psychologique satisfaisant mais ne concordant à aucun moment avec un scénario pourtant fort bien construit.

"The Lost City Of Z" est donc dans l'ensemble une production, somme toute de bonne facture, mais trop inégalement construite entre les différentes parties de son histoire. Même si James Gray convainc, comme toujours, grâce à ses jeux d'image et sa réalisation singulière, le film maintient le spectateur dans une attente perpétuelle et interminable d'une version qui au final n'arrivera jamais. Peut-être à l'image de cette fameuse cité finalement…
Auteur :Grégoire Deux
Tous nos contenus sur "The Lost City of Z" Toutes les critiques de "Grégoire Deux"