15 décembre 2018

Benoît Poelvoorde

portrait-benoit-poelvoorde
Nationalité : BelgeMétier : ActeurDernier film : Le Grand BainCrédits photographiques : StudioCanal





Né à Namur, en Belgique, Benoît Poelvoorde n'a reçu aucune formation de comédien : la comédie, c'est dans ses gênes ! Parti faire des études à Bruxelles avec comme idée de travailler dans la publicité, il se lie d'amitié avec une bande de potes férus de cinéma, avec lesquels il co-réalise et interprète dans un premier temps un court métrage intitulé "Pas de C4 pour Daniel-Daniel", en 1988. L'aventure continue avec une drôle d'aventure baptisée "C'est arrivé près de chez nous". La suite est connue : le film le plus scandaleux de ces dix dernières années (un serial-killer commet ses - immondes - forfaits dans le bonheur et devant une équipe de télévision) devient un film culte instantané et sort dans le monde entier en dépit de moyens de production dérisoires. Poelvoorde y campe son personnage fétiche : le gentil blagueur qui cache un monstre de cynisme, de veulerie et de cruauté.

Refusant par la suite toutes les propositions avec flingues pour ne pas se laisser enfermer dans ce créneau, le comédien passe au théâtre avec "Modèle déposé", un monologue écrit par Bruno Belvaux (un de ses complices sur C'est arrivé près de chez vous), Jean Lambert et lui-même. Le spectacle tournera trois ans en Belgique et six mois au Café de la Gare, à Paris. C'est alors pour Benoît le moment de retourner au cinéma, où il tient la vedette des "Randonneurs", dans le rôle d'un guide qui entraîne une bande de copains sur les chemins de grande randonnée corses. Inutile de dire qu'il s'agit d'une comédie, qui plus est très bien reçue par le public.

Dans la foulée d'une nouvelle reconnaissance publique, Poelvoorde investit Canal avec "Les carnets de Monsieur Manatane", la chronique d'un personnage qui donne son avis sur tout et rien dans une incompétence absolue. Dans la lignée de "La minute de Monsieur Cyclopède" de Desproges, c'est une réussite. Mais Poelvoorde n'abandonne pas le cinéma pour autant, puisque, après avoir tourné dans le court métrage "Le signaleur", de Benoît Mariage, il investit le premier long métrage de ce dernier, "Les convoyeurs attendent", avec une nonchalance toute belge, dans le rôle d'un père qui ne veut que le bien de son fils en lui imposant de figurer dans le "Livre des records", section "plus grand nombre d'ouverture de portes".

Poursuivant son exploration de la connerie humaine, le blagueur blond était un vendeur d'encyclopédies fumeuses au porte-à-porte dans "Les portes de la gloire", dans lequel il s'essaye au port du string-ficelle avec panache. Plus en demi-teinte dans "Le Vélo de Ghislain Lambert", où il était persuadé que derrière le loser qu'il est sommeille en fait un grand champion cycliste, il a retrouvé José Garcia sur "Le Boulet", une comédie d'Alain Berbérian où notre célébrissime Belge s'employait à ruiner l'existence de Gérard Lanvin...

Tournant beaucoup, et sûrement trop, Benoît Polevoorde a tenu l'affiche de pas moins de 8 films entre 2004 et 2008 dont le très réussi "Podium". Confronté à de sérieux soucis de santé, il a ensuite dû se ménager quelque peu, avant de revenir, en janvier 2009, sous la direction de Patrice Leconte dans "La Guerre des Miss" tout d'abord, puis sous celle de Anne Fontaine pour "Coco avant Chanel". Après "L'Autre Dumas" aux côtés de Gérard Depardieu, on a revu Benoît Poelvoorde dans trois films : "Louise-Michel", "Les Emotifs Anonymes" et "Rien à déclarer" de Dany Boon.

Après "Mon Pire Cauchemar" aux côtés d'Isabelle Huppert, "Le Grand Soir" et "Quand je serai petit", l'année 2013 fut plutôt bien chargée avec plusieurs films au programme dont "Une Histoire d'Amour", "Le Grand Méchant Loup" et "Une Place sur la Terre". En février 2014, c'était "Les Rayures du Zèbre". En septembre, sortait "3 Coeurs", aux côtés de Charlotte Gainsbourg. En janvier 2015, le comédien était à l'affiche de "La Rançon de la Gloire" aux côtés de Roschdy Zem sous la direction de Xavier Beauvois. Suivirent "Une Famille à Louer" de Jean-Pierre Améris, "Le Tout Nouveau Testament", "Saint Amour", "Ils sont partout" et "Au poste !". Après "Le Grand Bain", sont attendus "Raoul Taburin a un secret" prévu pour avril 2019 et "Venise n'est pas en Italie" pour juillet.



(Sources consultées : dossier de presse du film).

 

Filmographie :
1992 - C'est arrivé près de chez vous (Remy Belvaux)
1996 - Pour rire ! (Lucas Belvaux)
1996 - Les Randonneurs (Philippe Harel)
1999 - Les Convoyeurs attendent (Benoît Mariage)
2000 - Les portes de la gloire (Christian Merret-Palmair)
2000 - Le Vélo de Ghislain Lambert (Philippe Harel)
2001 - Le Boulet (Alain Berbérian)
2002 - Atomik Circus, le retour de James Bataille (Didier et Thierry Poiraud)
2002 - Rire et Châtiment (Isabelle Doval)
2003 - Aaltra (Gustave Kervern)
2003 - Narco (Gilles Lellouche)
2004 - Tu vas rire mais je te quitte (Philippe Harel)
2004 - Akoibon (Edouard Baer)
2004 - Podium (Moix)
2005 - Entre ses mains (Anne Fontaine)
2005 - Cowboy (Benoît Mariage)
2005 - Du Jour au Lendemain (Philippe Le Guay)
2005 - Jean-Philippe (Laurent Tuel)
2005 - Selon Charlie (Nicole Garcia)
2007 - Astérix aux Jeux Olympiques (Frédéric Forestier)
2008 - Coco avant Chanel (Anne Fontaine)
2009 - L'Autre Dumas (Safy Nebbou)
2009 - Mammuth (Benoît Delépine)
2009 - La Guerre des Miss (Leconte)
2009 - Louise-Michel (Benoît Delépine - Gustave Kervern)
2010 - Les Emotifs Anonymes (Jean-Pierre Améris)
2010 - Rien à déclarer (Dany Boon)
2011 - Mon Pire Cauchemar (Anne Fontaine)
2011 - Le Grand Soir (Gustave Kervern)
2011 - Quand je serai petit (Jean-Paul Rouve)
2011 - Une Histoire d'amour (Hélène Fillières)
2011 - Le Grand Méchant Loup (Nicolas)
2012 - Une place sur la terre (Fabienne Godet)
2014 - Les Rayures du Zèbre (Benoît Mariage)
2014 - 3 Coeurs (Jacquot)
2014 - La Rançon de la Gloire (Beauvois)
2015 - Une Famille à Louer (Améris)
2015 - Le Tout Nouveau Testament (Dormael)
2016 - Saint Amour (Kervern, Delépine)
2016 - Ils sont partout (Attal)
2017 - 7 jours pas plus (Héctor Cabello Reyes)
2018 - Au Poste ! (Quentin Dupieux)
2018 - Le Grand Bain (Gilles Lellouche)
2018 - Raoul Taburin a un secret (Pierre Godeau)
2018 - Venise n'est pas en Italie (Ivan Calbérac)
Tous nos contenus sur "Benoît Poelvoorde"