16 décembre 2018

Cécile de France

portrait-cecile-de-france
Nationalité : BelgeMétier : ActriceDernier film : Mademoiselle de JoncquièresCrédits photographiques : Pyramide Distribution
Originaire de Belgique où elle voit le jour le 17 juillet 1975, Cécile De France a entamé sa formation d'actrice en 1992 sous la houlette de Jean-Paul Denizon, avant d'intégrer le département Comédie à l'ENSATT de Lyon, où elle restera de 1995 à 1998.

Déjà bien aguerrie au théâtre (elle jouait en amateur, dans sa Belgique natale, depuis 1986), elle apparaît au cinéma via des courts métrages dès 1997 ("Tous nos vœux de bonheur" de Jean-Pierre Améris, "Le mariage de papier" de Stéphanie Duvivier...), tout en continuant à jouer sur scène ("Le baladin du monde occidental" de J.M. Synge, "Electre" de Sophocle...).

Après un tout petit rôle dans le très austère "Toutes les nuits", de Eugène Green, Cécile est choisie par Richard Berry pour incarner la femme idéale de "L'art (délicat) de la séduction" : séduite par Patrick Timsit, celui-ci aura quelques mois pour lui prouver qu'il est sans doute l'homme de sa vie. Une comédie légère qu'elle enchaîne sur le plus dramatique "A+ Pollux", où, cette fois, c'est Gad Elmaleh qui fantasme jour et nuit sur elle. Co-locataire belge de Romain Duris dans "L'Auberge Espagnole", l'actrice est aussi en tête d'affiche d'"Irène", qu'elle a tourné aux côtés de Bruno Putzulu, c'était en 2001. Bref, un début de carrière des plus prometteurs pour Cécile de France, qu'elle développe aussi à l'international, avec un rôle dans le film plus porté par Jackie Chan que par la partition originale de Jules Verne, "Le Tour du Monde en 80 Jours", version kung-fu.

Entre-temps, elle aura figuré au générique de la fantaisie poétique de Richard Berry, "Moi César, 10 ans 1/2, 1m39", ainsi qu'au film choc d'Alexandre Aja, "Haute Tension", où, en compagnie de Maïwenn Le Besco, elle passe de vacances qui se finissent dans le sang. Elle est ensuite Chrystèle, pauvre beaufette qui dévoile des trésors d'astuce pour arnaquer, avec son compagnon (Vincent Lindon), les gens au service desquels elle travaille, dans la comédie (forcément) acide d'Etienne Chatiliez, "La confiance règne".

On a eu le bonheur de la revoir ensuite dans la suite de "L'auberge Espagnole", "Les Poupées Russes", où, les années faisant, elle retrouvait toute la clique qu'elle avait laissée à Barcelone, devenue depuis présentatrice d'un journal économique à la télé. Puis, elle a enchaîné avec 3 films : "Quand j'étais chanteur", "Mon Colonel" et "Mauvaise Foi".

En octobre 2007, elle jouait la compagne de Vincent Cassel dans "Mesrine - L'Instinct de Mort" signé Jean-François Richet. Après "Un Secret" de Claude Miller et un "Soeur Sourire" qui a laissé plus d'un spectateur pantois, le polar "Gardiens de l'Ordre" et "Au-Delà" de Clint Eastwood, Cécile de France a enchaîné avec "Le Gamin au Vélo" puis "Superstar" avec Kad Merad.

En 2013, elle était face à Jean Dujardin dans un film d'espionnage : "Möbius". A suivi "Casse-Tête Chinois" sorti en décembre 2013. Pour 2015, et après une longue pause consacrée au théâtre, on attendait son retour dans le film "En Equilibre" qu'elle avait tourné aux côtés de Albert Dupontel. Le résultat au box office fut plus que modeste. Après "La Belle Saison", réalisé par Catherine Corsini, "Le Voyage de Fanny" et "Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu, elle est de retour avec "Mademoiselle de Joncquières".


(Sources consultées : dossier de presse du film).
Filmographie :2000 - Toutes les nuits (Eugène Green)

2000 - L'art (délicat) de la séduction (Richard Berry)

2001 - Irène (Ivan Calbérac)

2001 - Kaena, la prophétie (Pascal Pinon)

2001 - L'Auberge Espagnole (Cédric Klapisch)

2001 - A+ Pollux (Luc Pagès)

2003 - Moi César, 10 ans 1/2, 1m39 (Berry)

2002 - Haute Tension (Alexandre Aja)

2003 - Le Tour du Monde en 80 Jours (Frank Coraci)

2003 - La confiance règne (Etienne Chatiliez)

2004 - Les Poupées Russes (Cédric Klapisch)

2005 - Fauteuils d'orchestre (Danielle Thompson)

2006 - Quand j'étais chanteur (Giannoli)

2006 - Mon Colonel (Laurent Herbiet)

2006 - Mauvaise Foi (Roschdy Zem)

2007 - Mesrine - L'Instinct de Mort (Jean-Francois Richet)

2007 - Où est la main de l'homme sans tête (Guillaume Malandrin)

2007 - Un Secret (Claude Miller)

2008 - Soeur Sourire (Stijn Coninx)

2009 - Gardiens de l'Ordre (Nicolas Boukhrief)

2010 - Au-Delà (Clint Eastwood)

2010 - Le Gamin au Vélo (Jean-Pierre et Luc Dardenne)

2010 - Un baiser papillon (Karine Silla)

2012 - Superstar (Xavier Giannoli)

2012 - Möbius (Eric Rochant)

2013 - Casse-Tête Chinois (Cédric Klapisch)

2015 - En Equilibre (Dercourt)

2015 - La Belle Saison (Corsini)

2016 - Le Voyage de Fanny (Doillon)

2017 - Otez-moi d'un doute (Tardieu)
Tous nos contenus sur "Cécile de France"