20 novembre 2018

Christian Bale

Christian Bale
Nationalité : BritanniqueMétier : ActeurDernier film : HostilesCrédits photographiques : Metropolitan Films



Né le 30 juin 1974 à Pembrokeshire (Pays de Galles), Christian Bale est le benjamin de trois sœurs. Sa carrière de comédien débute à dix ans sur la scène londonienne, dans "The Nerd", où il donne la réplique à Rowan "Mr Bean" Atkinson. On le retrouve en 1986 dans deux séries "Heart of the country" et "Anastasia", avec Amy Irving dans le rôle-titre. Un an plus tard, c'est déjà la consécration avec "Empire du soleil", une fresque lyrique tournée par Steven Spielberg : choisi parmi quatre mille prétendants, il décroche le rôle de Jim Graham, fils d'un industriel britannique, séparé de ses parents dans le tourment de l'invasion par le Japon d'une concession anglaise en Orient.

Bardé de récompenses et encensé par la critique, le jeune prodige n'en poursuit pas moins sa scolarité et tourne, durant les vacances d'été, Mio min Mio puis Henry V, de Kenneth Branagh, où il incarne le page de Falstaff. A 18 ans, Christian opte définitivement pour le cinéma lorsque Disney lui propose un contrat. Il tient ainsi un double rôle dans "Newsies", une comédie musicale où il donne la réplique à Robert Duvall.

En 1996, sa voix est de nouveau mise à contribution pour "Pocahontas", où il double le jeune Thomas. Entre-temps, on l'a vu dans le rôle-titre du "Prince de Jutland", adaptation très libre (avec happy-end à la clé) de la tragédie de Shakespeare, où il endosse le costume de Amled, fils du roi de Jutland, au Danemark.

En dépit de la carte de visite Spielberg, Christian Bale ne décroche ensuite que des seconds rôles plus ou moins inspirés : noyé dans la somptueuse distribution du glacé "Portrait de femme", dressé par Jane Campion d'après Henry James, il tire tout juste son épingle du jeu en Anglais décidé à tenter l'aventure parisienne, à la fin des années 60, dans le nostalgique "Metroland". Par contre, il se montre étonnant dans "L'agent secret", tiré du roman de Joseph conrad, où il incarne avec subtilité le frère retardé de Patricia Arquette. Il est aussi épatant en groupie aux illusions perdues, clé de voûte du labyrinthe "Velvet Goldmine", qui décroche le Prix de la contribution artistique à Cannes en 1998 (où il y présente aussi, aux côtés de John Hurt, "All the Little Animals", toujours inédit, et encore dans le rôle d'un simplet).

On a revu Christian Bale en amoureux shakespearien victime d'un "Songe d'une nuit d'été", gâterie kitsch signée Michael Hoffman. Puis, dans "American psycho" où il jouait un rôle de yuppie serial-killer particulièrement délicat, dont il se sortait avec une belle maturité. La presse américaine, divisée sur le film, lui déroulant à juste titre le tapis rouge. Plus décevant fut le remake de "Shaft", sous la direction de John Singleton. Et bien plus intéressant fut "Le Règne du Feu" en 2002 voire "Equilibrium" en 2003.

"The Machinist" de Brad Anderson, "Le Prestige" de Christopher Nolan et "Bad Times" de David Ayer ont démontré l'éclectisme de son jeu d'acteur mais il a connu la notoriété auprès du grand public en revêtant la cape du justicier de Gotham dans "Batman Begins" signé Christopher Nolan ainsi que dans la suite "Batman - The Dark Knight".

Batman n'est pas la seule franchise qu'il relance : on fait appel à lui pour jouer John Connor dans "Terminator Renaissance" (2009). Dans un registre différent, il reste fidèle à Christopher Nolan et Todd Haynes, pour qui il tourne respectivement "Le Prestige" (2006) et "I'm Not There" (2007). Appréciant les films historiques et les costumes, on le retrouve barbu aux cheveux longs face à Colin Farrell dans "Le Nouveau monde" (2006) de Terrence Malick, et face à Russell Crowe dans le western remake "3h10 pour Yuma" (2008). Changeant systématiquement de look, c'est cheveux courts et imberbe qu'il contre Johnny Depp dans "Public Enemies" (2009) de Michael Mann.

Après ces rôles plutôt physiques, Bale décide à nouveau de passer par la case "régime", afin de faire fondre tous ses muscles, et de coller au plus près de son personnage dans "Fighter" (2010), un ex-boxeur devenu entraîneur et accro au crack. Sa performance lui vaudra de nombreuses récompenses, dont un Golden Globe et un Oscar du Meilleur Second Rôle. Suite à cette reconnaissance de la profession, il a endossé une dernière fois le costume de Batman pour la conclusion de la trilogie de Christopher Nolan : "Batman - The Dark Knight Rises" (2012).

Depuis, le comédien a pris d'autres chemins dont celui des "Brasiers de la Colère", d'"American Bluff" de David O'Russell, puis de "Exodus : Gods And Kings", sous la direction de Ridley Scott, de "Knight Of Cups", réalisé par Terrence Malick, et de "The Big Short : Le Casse du Siècle" aux côtés de Brad Pitt, Ryan Gosling et Steve Carell. Après "La Promesse", sorti en novembre 2017, Christian Bale est de retour, en ce mois de mars, avec "Hostiles" de Scott Cooper.


(Sources consultées : dossier de presse du film).
Filmographie :1987 - Empire du soleil (Spielberg)

1987 - Mio min Mio (Grammatikov)

1989 - Henry V (Brannagh)

1992 - Newsies (Ortega)

1993 - Swing Kids (Carter)

1994 - Les quatre filles du docteur March (Armstrong)

1994 - Le prince de Jutland (Axel)

1996 - L'agent secret (Hampton)

1996 - Portrait de femme (Campion)

1997 - Metroland (Saville)

1997 - Velvet Goldmine (Haynes)

1997 - All the Little Animals (Thomas)

1998 - Le songe d'une nuit d'été (Hoffman)

1999 - American Psycho (Harron)

2000 - Shaft (Singleton)

2001 - Laurel Canyon (Cholodenko)

2001 - Capitaine Corelli (Madden)

2002 - Le Règne du Feu (Bowman)

2003 - Equilibrium (Wimmer)

2005 - The Machinist (Anderson)

2005 - Batman Begins (Nolan)

2005 - Le Nouveau Monde (Malick)

2006 - Le Prestige (Nolan)

2005 - Bad Times (Ayer)

2007 - 3h10 pour Yuma (Mangold)

2007 - I'm Not There (Haynes)

2007 - Rescue Dawn (Herzog)

2008 - Batman - The Dark Knight (Nolan)

2009 - Terminator Renaissance (McG)

2009 - Public Enemies (Mann)

2010 - Fighter (O' Russell)

2011 - The Flowers of War (Yimou)

2012 - Batman - The Dark Knight Rises (Nolan)

2013 - Les Brasiers de la Colère (Cooper)

2014 - American Bluff (O'Russell)

2014 - Exodus : Gods And Kings (Scott)

2015 - Knight Of Cups (Malick)

2015 - The Big Short : le Casse du siècle (McKay)

2017 - La Promesse (George)

2018 - Hostiles (Cooper)
Tous nos contenus sur "Christian Bale"