10 décembre 2018

Jean-Paul Rouve

portrait-jean-paul-rouve
Nationalité : françaisMétier : Acteur, RéalisateurDernier film : Lola et ses frèresCrédits photographiques : UGC Distribution


Né à Dunkerque (d'où le charmant accent de ses sketches de Nordique avec Les Robins des bois) le 26 janvier 1967, Jean-Paul Rouve grandit dans sa ville natale où il effectue ses premiers pas sur scène dans le cadre du Centre Dramatique du Nord-Pas-de-Calais. Après des premières classes convaincantes, il monte (ou descend, selon le sens) à Paris, direction le cours de théâtre de la délicieuse Isabelle Nanty. Non seulement il y apprend son métier, mais il y fait aussi la rencontre de ceux qui deviendront ses futurs sbires des Robins des Bois, à savoir Marina Foïs, Elise Larnicol, Maurice Barthélémy et Pierre-françois Martin-Laval, alias Pef.

Après avoir joué sur scène Diderot, Molière, Ford et Tennessee Williams (souvent dans ses propres mises en scène), le tout jeune comédien apparaît aussi à la télévision dans des téléfilms ("De père inconnu" en 1992) mais surtout dans une série qui lui apporte une certaine célébrité : il est effectivement Léveil, un des gardiens de la paix de la triomphale série "Julie Lescaut". Et puis on le voit aussi dans la sitcom "La famille Sapajou", dans des pubs (pour Tuc, sous la direction de Dominique Farrugia), dans des clips (il est dans "Promise" des Cranberries, réalisé par Olivier Dahan), dans des courts (notamment un tueur en série malchanceux dans Il est difficile de tuer quelqu'un même un lundi), dans des films (des petits rôles dans "Serial lover", "Karnaval", "Trafic d'influence") mais surtout à la télévision.

En 1997, la troupe des Robins des Bois prend forme, réunie dans un premier temps pour une pièce parodique et rigolote, "Robin des Bois d'à peu près Alexandre Dumas" écrite par Pef et jouée au Théâtre du Splendid. Dominique Farrugia, alors producteur et propriétaire d'une chaîne du câble, Comédie!, craque sur le quintette qui préfère le comique absurde et non-sensique à l'humour qui tache, quintette qu'il débauche fissa direction la télé. C'est ainsi que lesdits Robins des Bois vont enchaîner, de 1998 à 1999, toute une série de sketches dans le cadre de l'émission "La grosse émission" pour Comédie!. Jean-Paul Rouve y sera successivement Will l'Ecarlate, Allan Clark, Enry sans H, le Maître du monde, Mr. Orange, Marcel, le Père Fourras, le Présentateur de Slip ou Pyjama, bref, tous les relous et les fourbes possibles ou imaginables...

Passée de l'ombre à la lumière, la troupe déménage sur Canal+, où les Robins font les belles heures de "Nulle Part Ailleurs" dernière formule, de 1999 à 2001. Dans le même temps, Jean-Paul apparaît dans "H", la sitcom hospitalière de Canal, et trouve des petits rôles de-ci de-là au cinéma, notamment dans "Tanguy", où il incarne l'ami de bonne famille dudit Tanguy, et dans "Le Petit Poucet", dans le rôle d'un cavalier de la Reine.

A partir de 2001, place au second rôle de premier plan, avec celui de Paul-André Lamour, infâme écrivaillon collabo qui sème la zizanie chez "Monsieur Batignole", sous les traits du Romain Caius Antivirus dans "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre", en shérif loser de la petite ville sans histoire de Bornsville dans "Mais qui a tué Pamela Rose ? ", en prof de gym comme on n'en fait plus dans "Moi César, 10 ans 1/2, 1,39 m", en comédien refusant de jouer avec Laurent Baffie dans "Les Clefs de Bagnole" et néandertalien étalant sa blonde (si, si) chevelure dans "RRRrrrr !!!", avant de rappliquer en sosie de Michel Polnareff plus vraie que nature, aux côtés de Benoît Poelvoorde, dans "Podium".

Dès lors, ses apparitions sont, s'il le fallait, un gage de qualité pour les films qu'il interprète : un petit facteur tout terrain dans "Un Long Dimanche de Fiancailles", un pote un peu fourbe dans "Un Petit Jeu Sans Conséquence", un artiste pseudo maudit, méritant un bon coup de pied au cul dans "Boudu", un Claude timide et insipide en quête de l'âme sœur, premier rôle du très joli "Je préfère qu'on reste amis" face à Gérard Depardieu et enfin Gustave, agriculteur de l'Allier qui recueille un enfant turbulent dans "Le Temps des Porte-Plumes".

Après avoir incarné un autre paternel au début de l'année 2007 – et pas un des moindres puisqu'il s'agira de celui d'Edith Piaf pour "La Môme" - il a retrouvé le duo Toledano-Nakache pour leur deuxième long métrage, "Nos Jours Heureux", film évocateur de l'ambiance agitée des colonies de vacances. Ses prestations dans "L'Île aux trésors" (2007) et "La Jeune fille et les loups" (2008) témoignent par ailleurs de son goût pour l'aventure. Engagé par Olivier Baroux pour sa première réalisation "Ce soir, je dors chez toi" (2007), Jean-Paul Rouve fait aussi le grand saut derrière la caméra en se mettant lui-même en scène dans son premier long métrage, "Sans Arme, ni Haine, ni Violence" (2008), sur le destin hors-norme du gangster Spaggiari.

Voix française de la girafe Melman dans "Madagascar" et ses deux suites, de même que du père d'Arthur dans la trilogie Arthur et les Minimoys, l'acteur-cinéaste retourne à la comédie avec deux films explorant l'univers entrepreneurial : "La Très très grande entreprise" (Pierre Jolivet, 2008) et "Le Coach" (Olivier Doran, 2009). L'année suivante, l'acteur participe à l'aventure "Adèle Blanc-Sec" de Luc Besson, adaptation de la célèbre bande-dessinée dans laquelle il retrouve Gilles Lellouche, son partenaire de "Sans Arme, ni Haine, ni Violence". Il devient ensuite un auteur qui cherche l'inspiration face à Sophie Quinton dans le drame "Poupoupidou" avant de tenir le rôle principal d'un polar sans concession, "Légitime Défense".

En 2012, Jean-Paul Rouve réalisait un deuxième film, "Quand je serai petit", une "comédie humaine" qu'il interprétait aux côtés de Miou-Miou et Claude Brasseur. Après sa troisième réalisation, "Les Souvenirs", sortie en janvier 2015, ce fut le calvaire avec "Les Nouvelles Aventures d'Aladin" et "Les Tuche 2". Et hormis "Dalida", que penser du film "Les Ex" ? Heureusement que "Le Sens de la Fête" est passé par là. Toutefois, et ce fut une mauvaise surprise, il a fallu se farcir "Les Tuche 3" ! Après "Voyez comme on danse" mis en scène par Michel Blanc, voici "Lola et ses frères" que Rouve a dirigé.


(Sources consultées : dossier de presse du film).
Filmographie :
1997 - Serial Lover (James huth)
1998 - Karnaval (Thomas Vincent)
1998 - Trafic d'influence (Dominique Farrugia)
2000 - Le Petit Poucet (Olivier Dahan)
2001 - Tanguy (Etienne Chatiliez)
2001 - Monsieur Batignole (Gérard Jugnot)
2001 - Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (Alain Chabat)
2001 - Jojo la frite (Cuche)
2002 - Mais qui a tué Pamela Rose ? (Eric Lartigau)
2002 - Moi César, 10 ans 1/2, 1,39 m (Richard Berry)
2002 - Mon idole (Guillaume Canet)
2003 - Podium (Yann Moix)
2003 - RRRrrrr !!! (Alain Chabat)
2003 - Les Clefs de Bagnole (Laurent Baffie)
2004 - Un Long Dimanche de Fiancailles (Jean-Pierre Jeunet)
2004 - Un Petit Jeu Sans Conséquence (Bernard Rapp)
2004 - Je préfère qu'on reste amis (Toledano, Nakache)
2004 - Boudu (Gérard Jugnot)
2005 - Madagascar (Darnell, McGrath)
2005 - Le Temps des Porte-Plumes (Duval)
2006 - Nos jours heureux (Eric Toledano)
2006 - La Môme (Olivier Dahan)
2006 - Premier voyage (Grégoire Sivan)
2006 - L'Île aux trésors (Alain Berbérian)
2007 - Ce soir, je dors chez toi (Olivier Baroux)
2007 - La jeune fille et les loups (Gilles Legrand)
2007 - Sans Arme, ni Haine, ni Violence (Jean-Paul Rouve)
2008 - La très très grande entreprise (Pierre Jolivet)
2008 - Madagascar 2 (Tom McGrath)
2008 - Le Coach (Olivier Doran)
2009 - Adèle Blanc-Sec (Luc Besson)
2009 - Légitime Défense (Pierre Lacan)
2010 - Arthur 3 : La Guerre des Deux Mondes (Luc Besson)
2010 - Poupoupidou (Gérald Hustache-Mathieu)
2010 - Low Cost (Maurice Barthélémy)
2010 - Les Tuche (Olivier Baroux)
2012 - Denis (Lionel Bailliu)
2013 - En Solitaire (Christophe Offenstein)
2013 - Jamais le premier soir (Melissa Drigeard)
2014 - Les Souvenirs (Jean-Paul Rouve)
2015 - Les Nouvelles Aventures d'Aladin (Arthur Benzaquen)
2016 - Les Tuche 2 (Olivier Barroux)
2016 - Dalida (Liza Azuelos)
2017 - Les Ex (Maurice Barthélémy)
2017 - Le Sens de la Fête (Eric Toledano, Olivier Nakache)
2018 - Les Tuche 3 (Olivier Barroux)
2018 - Voyez comme on danse (Michel Blanc)
2018 - Lola et ses frères (Jean-Paul Rouve)
Tous nos contenus sur "Jean-Paul Rouve"