17 novembre 2018

Kad Merad

Kad Merad
Nationalité : FrançaisMétier : Acteur, RéalisateurDernier film : Le DoudouCrédits photographiques : Pathé Distribution



Batteur et chanteur dans plusieurs groupes rock à l'adolescence, il commence à monter sur scène au Club Méditerranée, avec la troupe Gigolo Brothers. Puis, c'est le théâtre, dirigé par Jacqueline Duc, où il interprète des pièces classiques.

En 1991, il entre sur « Oüi FM », la radio rock parisienne, où il rencontre Olivier Barroux. Au bout d'un an, le duo formé à l'antenne entame sa propre émission : Rock'n'roll circus (enregistrée notamment au Monte Cristo et au Globo) et crée seul le Ziggy Show. Puis c'est la télévision, aidé en cela par Jean-Luc Delarue. Ils vont ensuite animer sur la chaîne câblée « Comédie ! », entre 1999 et 2001, La Grosse émission.

Parallèlement, Kad Merad commence à enchaîner des petits rôles au cinéma dans "La Beuze" et "Le Pharmacien de Garde" jusqu'à sa première grosse œuvre cinématographique : "Mais qui a tué Pamela Rose ?", film réalisé en 2003 par Éric Lartigau, et coécrit avec Olivier.

Kad Merad devient en quelques années l'une des valeurs sûres du cinéma français, où il trimballe avec une bonne humeur contagieuse l'image du bon copain idéal. Après "Les Choristes" et "Les Dalton", son changement de registre avec "Je vais bien, ne t'en fais pas" (2006), où il incarne un émouvant père de famille, est payant : il obtient le César du Meilleur second rôle.

Très plébiscité, il enchaîne les longs métrages à un rythme soutenu, apparaissant en 2007 aux génériques des comédies "La Tête de Maman", "Un Ticket pour l'Espace", "Pur Week-End" et "3 Amis". La même année, il joue dans "Ce soir, je dors chez toi", première réalisation de son vieux complice Olivier. Et voilà qu'en acceptant de jouer dans le deuxième film de Dany Boon, "Bienvenue chez les Ch'tis", la vie et la carrière de Kad sont complètement bouleversées. Le film bat des records en affichant plus de vingt millions d'entrées. Si Kad sait faire rire, il sait également toucher les spectateurs et le prouve une nouvelle fois avec "Faubourg 36" (2008), comédie dramatique et musicale dans laquelle il s'affiche en ouvrier au chômage, et qui marque sa deuxième collaboration avec Christophe Barratier.

Après "Mes Stars et Moi", en parallèle, l'acteur enchaîne les comédies en 2009 avec "Safari" d'Olivier Baroux, "Le Petit Nicolas", tiré des célèbres histoires de Goscinny et "RTT". Un registre que Kad Merad continue à parcourir l'année suivante, s'affichant en flic catholique dans "Protéger et Servir", en concessionnaire automobile dissimulant ses origines dans "L'Italien" et en super-méchant excentrique dans le film d'animation "Megamind".

Mais l'acteur n'hésite pas non plus à explorer des rôles moins légers, et incarne ainsi le rival de Jean Reno dans le sombre polar "L'Immortel", et intègre en 2011 le prestigieux casting du drame tiré de l'œuvre de Marcel Pagnol, "La Fille du Puisatier". Il y interprète l'attendrissant Felipe, ouvrier de Daniel Auteuil (qui réalise le film) et amoureux de la jeune Astrid Berges-Frisbey.

La même année, il s'essaie à la réalisation avec une comédie intitulée "Monsieur Papa", et dans laquelle il tient également le premier rôle. Kad Merad renouvelle l'expérience en réalisant "Mais qui a re-tué Pamela Rose ?", une suite du film d'Eric Lartigau (2002), dans lequel il collabore avec son complice de toujours, Olivier Baroux. Il participe ensuite à la comédie "Les Tuche" d'Olivier Baroux.

Après "La Nouvelle Guerre des Boutons", Kad Merad retrouve ensuite son ami Xavier Giannoli qu'il rencontre pour la première fois en 1996, à l'occasion du court métrage "Dialogue au Sommet". Le réalisateur lui offre le premier rôle de son film "Superstar" (2012), une comédie dramatique dans laquelle il partage l'écran avec Cécile de France. L'acteur enchaîne avec un autre projet en jouant aux côtés de Benoît Poelvoorde dans "Le Grand Méchant Loup", signé Nicolas et Bruno, une adaptation contemporaine du conte traditionnel Les Trois Petits Cochons.

Poursuivant son chemin en direction du grand public, il prend parfois des chemins de traverse comme avec le film de Danielle Thompson, "Des gens qui s'embrassent", avant de revenir aux grosses machines dont "Supercondriaque", sorti en février 2014, et qui aura connu un beau succès tout comme "Les Vacances du Petit Nicolas" distribué en salles en juillet de la même année. Par contre, "On a marché sur Bangkok", sorti le 22 octobre de cette année-là, aura été un échec cuisant et mérité.

Pour 2015, Kad Merad était tout d'abord à l'affiche du film "Disparue en Hiver", puis de la comédie "Bis", mise en scène par Dominique Farrugia. Après "On voulait tout casser" aux côtés de Charles Berling et de Benoît Magimel, ont suivi "Marseille", qu'il a également réalisé, avec Patrick Bosso, "La Folle Histoire de Max et Léon", "Alibi.com" et "La Mélodie". Après la saison 2 de la série "Baron Noir", une incontestable réussite, l'année 2018 est bien chargée, qui a commencé avec "Brillantissime" et "Comme des rois", pour se poursuivre avec "Le Doudou" en attendant "Les footeuses" et "Just a gigolo".


(Sources consultées : dossier de presse du film).
Filmographie :1995 - Dialogue au sommet (Xavier Giannoli)

2001 - La Grande Vie (Philippe Dajoux)

2003 - Le Pharmacien de Garde (Jean Veber)

2002 - La Beuze (François Desagnat)

2003 - Rien que du bonheur (Denis Parent)

2003 - Frère des Ours (Aaron Blaise)

2003 - Mais qui a tué Pamela Rose ? (Eric Lartigau)

2004 - Monde Extérieur (David Rault)

2004 - Les Oiseaux du Ciel (Eliane de Latour)

2003 - Les Choristes (Christophe Barratier)

2003 - Les Dalton (Philippe Haim)

2004 - Iznogoud (Patrick Braoudé)

2005 - Frère des Ours 2 (Ben Gluck)

2005 - Un Ticket pour l'Espace (Eric Lartigau)

2005 - Essaye-moi (Pierre-François Martin-Laval)

2005 - Les Irréductibles (Renaud Bertrand)

2005 - J'invente rien (Michel Leclerc)

2006 - Je vais bien, ne t'en fais pas (Philippe Lioret)

2005 - Happy Feet (George Miller)

2006 - Je crois que je l'aime (Pierre Jolivet)

2006 - La Tête de Maman (Carine Tardieu)

2007 - Pur Week-End (Olivier Doran)

2007 - 3 Amis (Michel Boujenah)

2007 - Ce soir, je dors chez toi (Olivier Baroux)

2008 - Bienvenue chez les Ch'tis (Dany Boon)

2007 - Modern Love (Stéphane Kazandjian)

2007 - Faubourg 36 (Christophe Barratier)

2007 - Mes Stars et Moi (Laetitia Colombani)

2008 - Safari (Olivier Baroux)

2008 - Le Petit Nicolas (Laurent Tirard)

2009 - RTT (Frédéric Berthe)

2009 - Protéger et Servir (Eric Lavaine)

2009 - L'Immortel (Richard Berry)

2010 - L'Italien (Olivier Baroux)

2010 - La Fille du Puisatier (Daniel Auteuil)

2010 - Monsieur Papa (Kad Merad)

2010 - Les Tuche (Olivier Baroux)

2011 - La Nouvelle Guerre des Boutons (Christophe Barratier)

2011 - JC Comme Jésus Christ (Jonathan Zaccaï)

2011 - Mais qui a re-tué Pamela Rose ? (Olivier Baroux)

2011 - Le Grand Méchant Loup (Nicolas)

2012 - Superstar (Xavier Giannoli)

2012 - Des gens qui s'embrassent (Danièle Thompson)

2013 - Supercondriaque (Dany Boon)

2014 - Les Vacances du Petit Nicolas (Tirard)

2014 - On a marché sur Bangkok (Baroux)

2015 - Disparue en Hiver (Lamotte)

2015 - Bis (Farrugia)

2015 - On voulait tout casser (Guillard)

2016 - Marseille (Merad)

2016 - La Folle Histoire de Max et Léon ( Barré)

2017 - Alibi.com (Lacheau)

2017 - La Mélodie (Hami)

2017 - Brillantissime (Laroque)

2018 - Comme des rois (Xabi Molia)

2018 - Le Doudou (Philippe Mechelen, Julien Hervé)
Tous nos contenus sur "Kad Merad"