21 novembre 2018

Keanu Reeves

Keanu Reeves
Nationalité : AméricainMétier : ActeurDernier film : John Wick 2Crédits photographiques : Metropolitan Filmexport


Né le 02 septembre 1964 à Beyrouth de père hawaïen géologue (et de mère danseuse), Keanu Charles Reeves passe son enfance en Australie et à New York (au moment du divorce de ses parents) avant de s'installer à Toronto, au Canada, avec sa mère et sa sœur. Pas spécialement brillant en classe, Keanu développe néanmoins un intérêt naissant pour le hockey sur glace, où il excelle en tant que gardien de but, mais il s'intéresse avant tout au théâtre. Il abandonne d'ailleurs le lycée pour mener un début de carrière chaotique, apparaissant dans quelques spectacles locaux, une poignée de téléfilms et la série télé "Hanging In".

Après deux brèves apparitions dans "Flying" et "Youngblood", tourné au Canada avec Rob Lowe dans le rôle principal, Keanu fait ses bagages et file à Hollywood. Il se fait immédiatement remarquer avec un rôle d'adolescent à la dérive dans "River's Edge", de Tim Hunter, puis incarne, aux côtés d'Uma Thurman, le Chevalier Danceny dans "Les liaisons dangereuses" de Stephen Frears.

En 1989, les jeunes Américains lui font un triomphe dans le film-culte "Bill and Ted's Excellent Adventure". Après des productions hollywoodiennes comme "Portrait craché d'une famille modèle" et "Je t'aime à te tuer", Reeves remporte un grand succès critique en incarnant le héros bisexuel de "My own private Idaho", avec le regretté River Phoenix, puis il partage avec Patrick Swayze la vedette du film d'action "Point break– Extrême limite".

Sacré nouveau sex-symbol de Hollywood, on le voit consécutivement dans des films aussi divers que le délicieux "Beaucoup de bruit pour rien", d'après Shakespeare, le "Little Buddha" de Bernardo Bertolucci (il y interprète Siddharta en personne) et surtout le polar à grande vitesse "Speed", qui, en 1994, lui apporte un succès mondial instantané. En quelques années, Keanu Reeves s'est ainsi imposé comme l'un des comédiens les plus accomplis et demandés de sa génération, se permettant alors des incursions hors système hollywoodien, comme il l'a fait pour la comédie déjantée "Feeling Minnesota", où il avait pour partenaire Cameron Diaz ou "The Last Time I Committed Suicide", toujours inédit.

À partir de "Speed" cependant, sa carrière marque le pas, aucun de ses films suivants (le cybernétique " Johnny Mnemoni"c, le drame sentimental "Les vendanges de feu", le polar fantastique "L'associé du diable", avec Al Pacino, ou le thriller lambda "Poursuite") n'ayant vraiment pas été des triomphes. "Matrix", en 1998, est donc la meilleure sortie de secours possible pour le jeune comédien, qui tient la vedette de ce magistral film d'anticipation sur fond de réalité virtuelle.

De retour en haut des listes des acteurs les plus recherchés par Hollywood, Keanu enchaîne les tournages, tout en se produisant occasionnellement avec son groupe Dogstar, pour lequel il fait office de bassiste. C'est d'ailleurs en tant que membre de Dogstar qu'il apparaissait brièvement dans la petite production indépendante "Me and Will" (resté inédite en France). S'il casse ensuite son image de beau gosse avec le rôle d'un mari violent dans "Intuitions" et en incarnant un serial-killer pas cool du tout dans "The Watcher". Dans la romance doucereuse "Sweet November", il séduit la moribonde Charlize Theron pendant un mois à l'issue duquel ils devront se séparer.

Keanu s'est ensuite livré au film de base-ball avec "Hardball", tandis que "Matrix Reloaded" et la dernière partie de la trilogie, "Matrix Revolutions", toujours sous la houlette des frères Wachowski sont sorties à six mois d'intervalle. Et dire que tout semblait rouler à l'époque pour Keanu Reeves, est un doux euphémisme, vu la stature mythique que lui a offert le rôle de Neo, élu pour sauver l'humanité de la dictature des machines et du monde virtuel dans lequel elles les emprisonnent.

Après cet emploi qui a lui a pris trois ans de son temps, retomber sur ses pattes ne s'est pas avéré facile. Et c'est avec des choses radicalement différentes que le beau Keanu nous est revenu. On l'a vu en rival de Jack Nicholson dans "Tout peut arriver", et dans "Thumbsucker" dans lequel l'acteur incarne un orthodontiste à qui se confie un homme qui ne peut s'empêcher de sucer son pouce… Il s'en sort plutôt bien puisque docteur Reeves parvient à ne pas distribuer des pilules rouges et bleues à tout va… Juste après ça, le démon de la SF le reprend puisqu'il est le héros de "Constantine", d'après le comics du même nom, avant d'apparaître en 2005 dans un film inspiré d'un roman de Philip K. Dick, "A Scanner Darkly", où il jouait un flic du futur sous la direction de Richard Linklater.

Ont suivi un rôle à contre-emploi dans "Entre deux rives", un drame romantique où il retrouvait Sandra Bullock, sa partenaire de "Speed". En 2008, Keanu Reeves était à l'affiche du thriller "Au Bout de la Nuit", où il incarnait un flic aux méthodes douteuses, aux côtés de Forest Whitaker. La même année, on le retrouvait de nouveau dans un film de science-fiction, "Le Jour où la Terre s'arrêta", dans lequel il jouait un extra-terrestre porteur d'un message de paix pour l'humanité.

Après "47 Ronin" distribué en France le 02 avril 2014, et en attendant "Jekyll" sous la direction de Nicolas Riding Refn, Keanu Reeves était ensuite à l'affiche d'un bien curieux "John Wick" co-réalisé par Chad Stahelski et David Leitch et qui, franchement, n'incitait guère à la confiance au vu de son intrigue de départ... Après "Knock Knock" sous la direction d'Eli Roth, et "The Neon Demon", Keanu Reeves a retrouvé les habit de John Wick le 22 février dernier.


(Sources consultées : dossier de presse du film).
Filmographie :1986 - Flying (P. Lynch)

1986 - Youngblood (Peter Markle)

1986 - La Loi du campus (Charles Braverman)

1986 - Le Fleuve de la mort (Tim Hunter)

1988 - Le prince de Pennsylvania (Nuysvaner)

1988 - The Night before (Thom Eberhardt)

1988 - Permanent record (Silver)

1988 - Les Liaisons dangereuses (Stephen Frears)

1989 - Bill and Ted's Excellent Adventure (Stephen Herek)

1989 - Portrait craché d'une famille modèle (Ron Howard)

1990 - Tante Julia et le scribouillard (Jon Amiel)

1989 - Je t'aime à te tuer (Lawrence Kasdan)

1991 - Bill and Ted's Bogus Journey (Hewitt)

1991 - Point break extrême limite (Kathryn Bigelow)

1991 - My Own Private Idaho (Gus Van Sant)

1992 - Dracula (Francis Ford Coppola)

1993 - Beaucoup de bruit pour rien (Kenneth Branagh)

1993 - Even Cowgirls Get the Blues (Gus Van Sant)

1993 - Little Buddha (Bernardo Bertolucci)

1994 - Speed (Jan de Bont)

1994 - Johnny Mnemonic (Robert Longo)

1995 - Les vendanges de feu (Arau)

1996 - Poursuite (Andrew Davis)

1996 - Feeling Minnesota (Steven Baigelman)

1996 - The Last Time I Committed Suicide (Kay)

1997 - L'Associé du diable (Taylor Hackford)

1998 - Me and Will (Behr, Rose)

1998 - I Woke Up Early the Day I Died (Iliopoulos)

1998 - Matrix (Andy et Larry Wachowski)

2000 - The Watcher (Joe Charbanic)

2000 - Les Remplaçants (Howard Deutch)

2000 - Intuitions (Sam Raimi)

2000 - Sweet November (Pat O'Connor)

2000 - Mayor of Sunset Strip (Hickenlooper)

2001 - Hardball (Brian Robbins)

2002 - Matrix Reloaded (Andy et Larry Wachowski)

2002 - Matrix Revolutions (Andy et Larry Wachowski)

2003 - Thumbsucker (Mike Mills)

2003 - Tout peut arriver (Nancy Meyers)

2004 - Constantine (Francis Lawrence)

2005 - Ellie Parker (Scott Coffey)

2006 - Entre Deux Rives (Alejandro Agresti)

2006 - Age Difficile Obscur (Mike Mills)

2006 - A Scanner Darkly (Richard Linklater)

2008 - Au Bout de la Nuit (David Ayer)

2008 - Le Jour où la Terre s'arrêta (Scott Derrickson)

2008 - Les vies privées de Pippa Lee (Rebecca Miller)

2011 - Braquage à New York (Malcolm Venville)

2013 - 47 Ronin (Carl Erik Rinsch)

2013 - Man of Tai Chi (Reeves)

2014 - John Wick (Stahelski / Leitch)

2015 - Knock Knock (Roth)

2016 - The Neon Demon (Refn)

2017 - John Wick 2 (Stahelski)
Tous nos contenus sur "Keanu Reeves"