Amazon Prime Video

Hunters : La chasse est ouverte

Par Clara Lefèvre-Manond


Sortie le 21 février 2020 sur la plateforme Amazon Prime Video, "Hunters" est une série dramatique américaine créée par David Weil. Promue en grande pompe avant son lancement, la qualité est-elle au rendez-vous dans Hunters ?

C'est quoi cette série ?
Trente-deux ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, un groupe de chasseurs de nazis, dirigé par un rescapé d'Auschwitz, traquent les membres d'une société secrète qui complotent pour recréer, sur le territoire des États-Unis, un nouvel État nazi : le Quatrième Reich. ". 

Saison 1 - Avec Al Pacino, Logan Lerman, Jerrika Hinton, Dylan Baker


Un brin Tarantinesque
Dans cette série riche en rebondissements (et bagarres), Al Pacino mène un combat contre les nazis dans les seventies. New-York, 1977, Jonah Heidelbaum (Logan Lerman), 19 ans, vit chez sa grand-mère juive, survivante d’Auschwitz. Mais cette dernière est subitement assassinée dans son salon. Lors des funérailles, Jonah va faire la rencontre de Meyer Offerman (Al Pacino), vieille connaissance de sa « safta » et lui aussi survivant de l'Holocauste. Offerman, va le prendre sous son aile et lui révéler la vérité sur sa grand-mère : elle traquait les nazis réfugiés aux Etats-Unis depuis des années, avec une cellule de chasseurs dirigés par Meyer Offerman.

Et, oui, avec "Hunters", les adorateurs d’Adolf Hitler n’ont pas disparu bien après la guerre. Ils sont bien là, planqués tranquillement sous le soleil de la Floride ou dans leur magasin de jouets. Pire encore, ils projettent de créer le IVème Reich. Meyer Offerman et ses chasseurs vont donc chercher à réduire à néant les nazis et leur funeste projet.

Quand on regarde "Hunters", on pourrait croire à un croisement entre "Inglorious Basterds" et "La Liste de Schindler". On se demanderait même si Tarantino n’était pas de la partie pour la réal et le scénario. Pour preuve : la manière d’aborder cette chasse aux nazis, mais surtout la scène d’ouverture on ne plus choquante. On y trouve un père de famille, dans sa belle maison avec piscine, qui se fait démasquer par une survivante des camps, lors d’un banal barbecue. Ni une ni deux, il fusille tout le monde, enfants et chien compris. Bref, l’horreur. Mais cette scène pose le décor. Parce que des scènes violente et d’actions, il y en a ! Vous me direz, il faut bien traquer tous ces vilains nazis !

hunters-serie-1
La comparaison avec les comics
Juste au-dessus j’emploie le terme « vilains », et ce n’est pas pour rien. Jonah et ses amis sont fans de comics, super-héros, vilains… Et, au fil de la série, Jonah va comparer ses choix, ses actions à l’univers des comic books. La situation sociale du jeune homme fait aussi penser aux comics. C’est un ado maussade, qui vit seul avec sa grand-mère, qui tout à coup décède, Jonah Heidelbaum a tout du super-héros.

D’une manière générale, la série "Hunters" est une ode aux comics. On leur rend hommage tout au long des épisodes.

hunters-serie-2

Réalisation de qualité, scénario bancal
Côté réalisation, rien à redire ! Les plans et les séquences s’enchaînent facilement. La photographie est de grande qualité, de beaux décors, on prend vite goût aux New-York des années 70. Le générique est, lui aussi, agréable à voir. On comprend d’ailleurs pourquoi on voit un échiquier, dès la fin du premier épisode.

Cependant, le scénario laisse à désirer sur certains points. Notamment pour les personnages secondaires. Les héros de la « Chasse » sont un peu lourds et manque de charme. Certains peinent à convaincre, mais cela ne tient pas de leur capacité à jouer mais à l’écriture de leur personnage qui manque de profondeur. Et que dire du plot twist final ? Inattendu certes, grotesque ? Peut-être. À vous de juger.

Cela dit, on se laisse emballer facilement par "Hunters". À l’avance très emballée par le pitch de la série, j’ai adoré "Hunters", mais j’ai aussi été un soupçon déçue. Pas très cohérent, je vous l’accorde, cependant c’est le ressenti que cela donne surtout à la toute fin de la saison.

Promue en grande pompe, avec dans son casting de très grand Al Pacino, Hunters n’a pas trouvé son public. Amazon Prime Video, envisage alors de ne pas renouveler la série pour une saison 2, le doute subsiste encore…


ça peut vous interesser

The Last Day of American Crime : Un bon film Netflix ?

Rédaction

The Lovebirds : Quand ça piaille un peu trop…

Rédaction

White Lines : Meurtre à Ibiza

Rédaction