28 septembre 2021
Amazon Prime Video

Jolt : Il ne faut pas se fier aux apparences

Par François Bour


La chasseuse de lycans est de retour. Enfin pas tout à fait. Kate Beckinsale, l’actrice de la saga "Underworld", est de retour dans un film d’action avec "Jolt". L’occasion pour elle de montrer qu’elle est toujours crédible dans ce registre. Même si le film en lui-même n’est pas survolté. Ce qui n’est pas plus mal au final.


Kate Beckinsale sur Amazon prime vidéo dans un film d’action, cela évoque forcément quelque chose pour celles et ceux qui connaissent l’actrice. Surtout quand Lindy, personnage principal de "Jolt", est une version blonde de sélène, l’héroïne de Underworld. Il y a fort à parier que ce n’est pas un hasard. "Jolt" est un film pourtant bien différent de la saga qui a fait la renommée de Kate Beckinsale. Cette dernière a accepté le rôle d’une jeune femme « particulière ».

Un rôle pour deux facettes 

Une femme de caractère qui n’est pas mauvaise pour autant, mais qui a des excès de colère. En raison d’un trouble neurologique rare, elle éprouve des pulsions de rage et de meurtre qui ne peuvent être contrôlées que lorsqu’elle se choque avec un appareil à électrodes. Un topo qui est fait dès le début du film. Une présentation du passé du personnage pour ancrer rapidement dans le sujet. A savoir la volonté de la jeune femme d’avoir une vie normale. Jusqu’au jour où son tout récent petit ami est assassiné. Dès lors, Lindy, de son prénom, va se faire justice elle-même et déchaîner sa colère. Non pas comme une bête sauvage, mais comme une femme qui pensait avoir trouvé un nouvel équilibre.

Il ne faut pas s’attendre donc à une rage incontrôlée, mais plutôt à des épisodes de violence brutale plus ou moins contrôlés. L’affiliation à "John Wick" est, là encore, une erreur. Tous les films d’action à base de « gunfights » et/ou de bastons ne sont pas de la trempe de la saga de Keanu Reeves. "Jolt" est un film d’action avec un personnage qui peut être badass d’accord. C’est l’histoire d’une femme qui veut venger un mec qu’elle connaît à peine. C’est aussi futile que d’empiler les cadavres pour venger son chien, certes. Mais les ressemblances s’arrêtent à ces apparences. Or il ne faut pas ce fier aux apparences.

amazon-jolt1
Kate Beckinsale - Copyright Leonine Studios

C’est d’ailleurs là toute la force de Kate Beckinsale. Jouer sur ce double visage de femme sociable, presque fragile et gentille tout en étant capable d’être, en même temps, une véritable « bitch » sans pitié. Crédible dans les scènes d’action tout comme dans les scènes d’introspection, l’actrice fait bien le job et montre qu’elle se fait trop rare au cinéma.


Les apparences sont parfois trompeuses

Alors oui, il y a Kate Beckinsale et, comme sur tous les films de plateforme, le nom en haut de l’affiche est le principal argument. C’est même bien souvent le seul. Mais pas ici. "Jolt" ne va pas chercher son élément clé bien loin, c’est indéniable. Un personnage au trouble neurologique qui lui donne des excès de colère qui décuple ses forces, ce n’est pas inédit. En revanche, alors que le personnage principal ne cesse de vouloir cacher ses aptitudes, le scénario du film n’est pas un chemin entièrement balisé.

Un choix qui fait plaisir, tant les créations originales des plateformes ont tendance à prendre le spectateur par la main. Sans être dans la complexité, "Jolt" ne propose pas un récit linéaire. Quelques phrases insignifiantes au premier abord vont revenir à la fin du récit. Ce n’est peut-être pas grand-chose, mais ça démontre une volonté d’avoir un récit plus recherché qu’il le laisse paraître. D’ailleurs l’affiche et le titre du film donnent dès le départ des apparences trompeuses. Ils laissent entrevoir un personnage survolté par des chocs électriques comme Jason Statham dans "Hyper tension". En réalité, les chocs électriques ont un tout autre objectif.

"Jolt", c’est un film d’action qui repose sur Kate Beckinsale. Mais l’actrice est dans la peau d’un personnage intéressant et au cœur d’un récit qui ne se dévoile pas facilement. Sans être très explosif et impressionnant, c’est un film qui fait le job. Autant dire que "Jolt" est une création originale Amazon honnête dans sa catégorie. C’est aussi un appel du pied fait à Sony Pictures. Une preuve que l’actrice américaine serait capable de jouer à nouveau l’héroïne « badass » au cinéma.


ça peut vous interesser

A quel prix ? : Le coût de la dignité

Rédaction

SAS Rise of the Black Swan : Mauvais signe

Rédaction

Chaos Walking : Sans faire de bruit

Rédaction