29 novembre 2021
Amazon Prime Video

Songbird : Plus de mal que de bien

Par Lou Ballenghien


"Songbird", produit par Michael Bay, et réalisé par le scénariste, Adam Mason, est le premier blockbuster sur le thème du coronavirus. Il est désormais disponible sur Amazon Prime Vidéo France.
Tourné en dix-sept jours cet été, pendant le confinement à Los Angeles, le film se déroule quatre ans après les débuts du Covid-19. Et ce n'est pas joli à voir...

Los Angeles. 2024. Le virus du Covid-19 a muté au point de devenir extrêmement mortel. L'ensemble de la population est confiné, à l'exception des personnes immunisées. Quant aux personnes infectées, elles sont isolées et envoyées dans des camps de quarantaine construits par le gouvernement américain, où une mort certaine les attend.

Dans ce contexte, on suit dans "Songbird" le quotidien de plusieurs personnages, dont celui de Nico (KJ Apa), jeune homme immunisé, qui travaille en tant que coursier. Il entretient une relation amoureuse avec Sara (Sofia Carson), qu'il n'a jamais pu voir en chair et en os à cause des restrictions sanitaires. D'autres personnages, plus ou moins importants, entrent aussi en jeu, leurs destins s'entremêlant notamment avec celui des deux protagonistes. Parmi eux, une famille riche chez qui Nico livre régulièrement, qui se trouvera au cœur d'un scandale. C'est lorsque la voisine de Sara est emmenée dans un camp, et que sa grand-mère, avec laquelle elle vit, tombe malade, que la jeune fille commence à être en danger. Nico tente alors de la sauver de son tragique destin.

Cette dystopie apocalyptique qu'est "Songbird" arrive bien trop vite à mon goût. La précipitation avec laquelle le film a été réalisé est palpable et il en ressort un scénario superficiel, dont l'intrigue, prévisible, est bouclée en 1 heure et 25 minutes. De plus, si la situation sanitaire actuelle sert de fond à l'histoire de "Songbird", elle n'apporte pas grand chose. Elle semble seulement servir de prétexte à Hollywood pour nous pondre une énième romance hétérosexuelle, dans laquelle la femme a besoin d'un héros pour la sauver.

À la sortie de la bande-annonce, "Songbird" a immédiatement été jugé pour son opportunisme et son manque de tact, accusé de chercher à capitaliser sur cette tragédie que le monde entier est encore en train de traverser. Bien que certains le voit plutôt comme un objet socio-historique sur lequel on pourra revenir dans les années à venir, je pense avant tout qu'il alimente inutilement l'atmosphère déjà assez anxiogène dans laquelle nous vivons.

ça peut vous interesser

Emma Stone est Cruella

Rédaction

Madame Claude : Insipide

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 13 février 2021

Rédaction