28 septembre 2021
Amazon Prime Video En Une

Voyeurs : La curiosité est un vilain défaut

Par François Bour

"Voyeurs" se déroule à Montréal et ses buildings. Avec ses appartements grand luxe et ses lofts. Tous avec de grandes fenêtres ou baies vitrées. Idéal pour un lieu de vie baigné de lumière. C'est recherché en immobilier notamment par les curieux qui aiment mater ce que font leurs voisins d'en face. Or, s'immiscer dans la vie des autres se fait rarement sans conséquences.

Avec "Voyeurs", le spectateur va être plongé dans une perversion connue de tous. La curiosité. Pas celle qui invite à plus de savoir. Celle qui invite à être indiscret. Qui n'a pas souhaité un jour être une petite souris pour voir ou entendre ce qui n'est pas censé être vu ou entendu. "Voyeurs" ne prend pas de raccourci en rentrant rapidement dans son sujet. Un jeune couple à l'aube de leur vie commune emménage dans un loft où les voisins d'en face exposent leur vie sexuelle trépidante. Simplement en laissant les rideaux des baies vitrées ouverts. Le plus innocemment du monde, le jeune couple devient spectateur régulier de la vie se déroulant dans l'appartement d'en face. C'est bien connu l'appétit vient en mangeant non ? Eh bien, c'est pareil pour la curiosité.

Un sujet à fort potentiel

C'est ainsi que Pippa et Thomas vont se montrer de plus en plus curieux. Pippa, d'ailleurs, ne manquera aucun détail des aventures sexuelles de son beau voisin musclé. Avec sa femme et avec d'autres. Il est évident que le couple d'en face ne sera pas un couple banal. "Voyeurs" repose sur cette curiosité malsaine se transformant en obsession. Comme être capté par un spectacle interdit. Là encore, c'est une pulsion connue de tous. Transgresser l'interdit. Tout cela donne un postulat de départ très intéressant. Encore faut-il que ce potentiel de départ soit bien exploité. Ce qui n'est malheureusement pas le cas.

amazon-voyeurs
Copyright 2010-2021 Amazon.com, Inc. or its affiliates

Un spectateur comme un voyeur a besoin d'être captivé. C'est quand même plus intéressant d'observer ou de mater lorsqu'il se passe quelque chose que lorsqu'il ne se passe rien. Là se situe tout le problème de "Voyeurs". Le film propose trop de moments où il ne se passe rien ou du moins pas grand chose. Une fois le jeune couple passé de simples curieux à voyeurs, il faut attendre un certain laps de temps pour franchir une étape de plus dans le voyeurisme. Puis, attendre encore pour une autre. Chaque étape étant liée, bien entendu, à un évènement se déroulant dans l'appartement observé. Ces premiers déclencheurs mettent trop de temps à venir. Et même si le temps pris est consacré aux personnages, ceux ci sont trop lisses pour combler l'attente.

Un seul personnage à sauver

Tous sauf un. Pippa. C'est le personnage le plus intéressant du film. Parce que "Voyeurs" finit bien par embrasser le malaise de son sujet. Tardivement, très tardivement, certes, mais avec intelligence. Il ne s'agit pas ici de révéler le twist donnant au film son véritable intérêt. Seulement d'indiquer que la curiosité, l'obsession, le désir va amener Pippa à perdre son innocence. A vrai dire, "Voyeurs" est un film offrant la révélation Sydney Sweeney. L'actrice parvient à interpréter le virus du voyeurisme dans la vie de son personnage. Comme une infection qui la contamine progressivement.

Qui sont les personnages contaminés par ce voyeurisme d'ailleurs ? Innocents ou victimes ? C'est en posant ces deux questions que le récit de "Voyeurs" prend tout son intérêt. Seulement, voilà, si certains prennent plaisir à contempler une nature morte, le voyeur comme le spectateur aiment le croustillant. Celui qui fait scandale. "Voyeurs" repose sur une perversion qui prend trop de temps à prendre de l'ampleur. Et même si sur Amazon, l'avance rapide existe, il est aussi tout à fait possible d'appuyer sur le bouton stop, lassé de mater des ébats amoureux. De nos jours, lorsque la curiosité est un vilain défaut, ce n'est pas en regardant YouPorn.

ça peut vous interesser

Détective Pikachu : La critique du film

Rédaction