26 octobre 2020
Apple TV+

USS Greyhound : Tom Hanks joue à la bataille navale

Par François Bour


Prévu pour les grands écrans des salles de cinéma, le nouveau film avec Tom Hanks en tête d’affiche fait les beaux jours d’Apple Tv+. En s’emparant du record de visionnage de la plateforme lors de sa mise en ligne, "USS Greyhound" a montré son potentiel. Pourtant, il n’est pas exempt de défauts.


Le point de départ est finalement assez simple. Après l’attaque de Pearl Harbor, un commandant est chargé de sécurisée une traversée de l’atlantique pour tout un convoi de plusieurs dizaines de navires. L’USS Greyhound et quelques escorteurs vont être livrés à eux même et faire face à des sous-marins allemands. Si le scénario du film devait être présenté en quelques mots, il s’agirait alors de parler de bataille navale entre un capitaine, son navire et des sous-marins allemands. Touché Coulé ? Eh bien, il est vrai qu’il y a un peu de cela. C’est d’ailleurs la première impression que dégage le film dès la première confrontation. Les différentes chorégraphies ou manœuvres rythment bien le film de Aaron Schneider.

Le réalisateur propose une réalisation honnête et une immersion réussie malgré un décor minimaliste. Les séquences en hautes mer, grâce à des effets spéciaux, sont de bonne facture. Le cinéaste ne parvient pas pour autant à faire complètement disparaître cette impression d’assister à une « simple » bataille navale. Ce n’est pas la faute d’un Tom Hanks qui est de presque tous les plans et est même à l’origine du scénario. L’acteur américain est une valeur sûre et il le démontre encore sur ce long-métrage, mais il ne réussit pas à amener ce supplément d’âme recherché dans les films de guerre.

apple-uss-greyhound1
Tom Hanks - Copyright Sony Pictures Releasing France

Le devoir, le courage, le dépassement de soi, le patriotisme… Tous ces vecteurs capables de traverser l'écran vers le spectateur en quête d’émotions. C’est tout ce qui manque à cet "USS Greyhound". Au-delà du soin apporté à la dramaturgie des escarmouches navales, le scénario et la mise en scène ne parviennent pas à dépasser le sujet. Dans une période où "Dunkerque" de Christopher Nolan est disponible sur Netflix, la proposition de Tom Hanks sur Apple+ peine à faire coïncider les destins humains de ses protagonistes dans un contexte particulier. D’où cette impression initiale d’une bataille navale entre des navires et des sous-marins, dénuée d’affect, d’humain. Une impression qui persistera après les 90 minutes de l'ensemble.

Si la Covid-19 a empêché le film d’être proposé en salle, au regret de Tom Hanks, la vision du long-métrage laisse à penser que ce coup du destin n’est pas forcément une mauvaise chose. Tant la proposition cinématographique est plus proche de ce qui se trouve sur ces plateformes. Il y a là, à ce jour, une certaine cohérence de voir en "USS Greyhound" une proposition honorable d’Apple+ plutôt qu’un petit blockbuster de guerre avec Tom Hanks distribué en masse dans les salles face à une forte concurrence.

ça peut vous interesser

Camélia Jordana prend la lumière du cinéma

Rédaction

Greenland : Un film-catastrophe ordinaire

Rédaction

Scooby : Un retour aux sources

Rédaction