Classics

Bandolero avec James Stewart

Par Christophe Dordain

Au Texas, en 1866, le hors-la-loi Dee Bishop et sa bande tentent un hold-up dans une petite banque de Val Verde. L'opération échoue et se solde par plusieurs morts. Dee Bishop et ses hommes sont arrêtés et condamnés à la pendaison. À quelques kilomètres de là, Mace apprend l'exécution prochaine de son frère, et malgré sa désapprobation pour les crimes, décide de lui venir en aide. Le jour de la pendaison, Mace parvient à libérer Dee et sa bande de brigands. Dans leur fuite, les bandits enlèvent Maria Stoner, courtisée par le shérif. Une poursuite infernale commence alors entre les bandits et le shérif...

Réalisé à la fin des années 60, au moment où le western classique étatsunien devrait souffrir de nombreux outrages en provenance d'Europe, et d'Italie plus particulièrement, "Bandolero" relevait au moment de sa sortie dans les salles obscures d'une véritable réussite du genre. Délaissant l'ambiance enfumée des saloons et les sempiternels duels dans la rue principale, le film revenait aux sources en lançant l'ensemble de son casting dans une longue chevauchée, le tout dans un style que n'aurait pas renié un Richard Brooks réalisant "Les Professionnels" presque au même moment.

bandolero-film-2
James Stewart et Dean Martin

"Bandolero" (tourné à l'automne 1967) est un western qui décrit avant tout les retrouvailles, mais aussi l'opposition, entre deux frères que la guerre civile a fait prendre des chemins si différents : Mace Bishop (James Stewart) aura lutté aux côtés du Général Sherman tandis que Dee Bishop (Dean Martin) fut un fidèle adjoint de Quantrill, un capitaine de l'armée sudiste, dont malheureusement la renommée s'expliquait notamment par les pillages auxquels ses troupes se livraient, lui qui aura transformé sa petite troupe en une redoutable bande de hors-la-loi. Tout oppose donc ces deux frères que le destin va réunir une nouvelle fois : Mace sauvant la peau de Dee alors que la vie de ce dernier ne tenait qu'à un fil ou plutôt à une corde... En supplément, James Lee Barrett, le scénariste, a intégré dans ce duel fratricide deux personnages cruciaux : une belle prisonnière au passé quelque peu lourd lui aussi (Raquel Welch) et un shérif amoureux de cette dernière (l'excellent George Kennedy).

"Bandolero", c'est aussi et enfin un western jouissif du fait du défilé de trognes inhérentes à ce type de production : Andrew Prine, Denver Pyle, Will Geer et Clint Ritchie. Ajoutons à cela un affrontement final dirigé avec maestria par le chef-cascadeur Hal Needham qui a réuni des pointures pour les scènes d'action (Wilford Brimley, Joe Canutt, Gary Combs - doublure de William Shatner sur "Star Trek" et futur coordinateur des cascades pour la série "Sur la piste des cheyennes", Bob Orrison - futur doublure attitrée de Clint Eastwood, John Hudkins et tant d'autres), les paysages de l'Arizona et de l'Utah et, ultime bonheur, une partition musicale composée par Jerry Goldsmith ! Bref, "Bandolero", dont on peut profiter en janvier sur TCM, est un petit bijou !

ça peut vous interesser

Concours Bluray : Je suis un aventurier

Rédaction

Je suis un aventurier en Bluray

Rédaction

L’homme de la plaine avec James Stewart

Rédaction