20 janvier 2020
Classics

Calmos de Bertrand Blier : Eloge de la testostérone

CALMOS

(1976)


Un film réalisé par Bertrand Blier

Avec Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Brigitte Fossey, Bernard Blier, Sylvie Joly, Claude Piéplu, Dominique Lavanant, Dora Doll, Gérard Jugnot, Valérie Mairesse, Marthe Villalonga, Nicole Garcia.

Par Jérémy Joly


A l'occasion de la soirée spéciale Bertrand Blier, CineComedies a projeté "Calmos", un ONVI cinématographique. A sa sortie, le film est mal reçu par la critique le jugeant réactionnaire et pornographique. Ce fût également un échec commercial, avec un peu plus de 700 000 spectateurs. Il aura fallu plusieurs décennies avant qu'il devienne culte et soit considéré comme l'un des meilleurs de Bertrand Blier.
calmos-bertrand-blier-1
Excédés par les femmes, deux hommes quittent tout pour aller vivre dans un petit village où ils se livrent au plaisir de la bonne chère. Toutefois, leurs femmes respectives les traquent et sont bien décidées à les rappeler à leurs devoirs

Après avoir d'abord pensé à Jean-Paul Belmondo et Jean Yanne, ce sont finalement Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort qui forment ce formidable duo d'hommes qui fuit les femelles.



"Calmos" n'est pas à conseiller aux végans. Il y a une fameuse scène où Paul et Albert se réveillent en pleine nuit pour manger des plats gargantuesques de charcuterie, de quoi donner faim aux spectateurs même si vous sortez de table. "Calmos" est donc un éloge aux bons vivants. Les personnages passent leur temps à manger des plats copieux, à boire du bon vin, à fumer. Ils ont quitté leur travail pour profiter pleinement de la vie, en un mot : la liberté.

Certaines personnes voient en "Calmos" un film misogyne, car c'est l'histoire des hommes qui fuient les femmes. Un film qui serait misogyne n'aurait que des personnages masculins et ignoreraient la présence des femmes dans notre société. Or "Calmos" donnent la parole aux femmes : Brigitte Fossey, Sylvie Joly, Dominique Lavanant, Dora Doll, Valérie Mairesse, Marthe Villalonga, Nicole Garcia, etc. Elles ont souvent du répondant face aux personnages masculins et sont fortes, très fortes ! Si ce film sortait aujourd'hui, avec le mouvement #metoo, il ne serait pas impossible qu'il fasse scandale.



On y retrouve enfin une belle brochette de seconds rôles : Bernard Blier en abbé qui force un peu trop sur le vin, Claude Piéplu en chef maquisard, Gérard Jugnot en passant qui suit la foule bêtement, Michel Peyrelon, Jacques Denis, Jacques Rispal, etc. On ressent que Bertrand Blier prend un grand plaisir à écrire des personnages secondaires, mis en valeur par des acteurs dont le nom est parfois oublié, mais pas le visage.

Ce film se termine par une scène surréaliste qui arrive au sommet de la folie imaginative de Bertrand Blier.

ça peut vous interesser

Un idiot à Paris : Le meilleur rôle de Jean Lefebvre ?

Rédaction

Concours Bluray et DVD : Cartouche avec Jean-Paul Belmondo

Rédaction

2ème Festival CineComedies : Le Bilan

Rédaction