29 novembre 2021
Classics

La Fièvre du Samedi Soir : Musique et sociologie

Par Sashah Hillairet

Vous rappelez vous de la scène mythique où Tony Manero, alias John Travolta, enflamme la piste de danse au sol lumineux sur le morceau « You Should Be Dancing » des Bee Gees ? Moi, totalement ! Et je peux vous dire que ce passage de "La Fièvre du Samedi Soir", réalisé par John Badham et distribué par Paramount Pictures, me donne toujours autant de frissons.

Tony Manero, 19 ans, vit dans une banlieue de Brooklyn avec sa famille. Son métier de vendeur ne le passionne pas, mais la danse est un domaine qu’il exalte et dans lequel il excelle. Macho aux allures charmeuses, il est la star de la discothèque où il se rend chaque week-end. Cette bulle de bonheur, il la vit avec son groupe d’amis, fêtards et bagarreurs, qui lui font oublier les problèmes de communication qu’il rencontre avec sa famille. Alors qu’il voulait s’inscrire à un concours de danse avec Annette (Donna Pescow), il décide de convaincre la belle et charismatique Stéphanie Mangano (Karen Lynn Gorney) de danser avec lui. Grâce aux moments qu’ils vont passer ensemble pour s’entraîner, Tony va en apprendre plus sur lui grâce à elle et prendre de la maturité petit à petit.

la-fievre-du-samedi-soir-2

Un film qui marquera l’industrie du cinéma

"La Fièvre du Samedi Soir" est révolutionnaire par plusieurs aspects. Tout d’abord, ce film est composé de plusieurs scènes mythiques. L’ouverture sur le titre très connu des Bee Gees, « Stayin’Alive », frappera de nombreux esprits. Un plan large sur la ville de New York, d’énormes lettres rouges pour introduire le studio de production et l’acteur principal puis soudain, LA musique. Car, oui, que serait "La fièvre du samedi soir" sans sa légendaire Bande Originale ? On peut en effet trouver pas moins de six morceaux des Bee Gees comme « More Than A Women » et « How Deep Is Your Love », le très célèbre « Disco Inferno » de The Trammps, mais aussi « A Fifth of Beethoven » de Walter Murphy.

"La Fièvre du Samedi Soir" étant sorti en 1977, aura largement contribué à l’apogée du disco à la fin des années 70. Pour certains spectateurs aujourd’hui, ce film éveille une nostalgie certaine tandis que pour les plus jeunes, il suscite une réelle curiosité musicale quant à cette époque. En même temps, comment ne pas résister aux boules à facettes, aux pistes lumineuses et aux émotions provoquées par le rythme et l’orchestration du disco ?

Les réalités de l’époque révélées

"La Fièvre du Samedi Soir" ne montre pas uniquement des moments de bonheur hyperbolés, mais elle révèle la réalité dans laquelle vivaient de nombreuses personnes. La famille de Tony adule son frère, devenu prêtre, dans une famille italienne très croyante. Cette dernière et plus particulièrement son père, veut que son fils arrête d’être frivole, aille se donner corps et âme au travail, suivant ainsi leurs propres normes et leurs propres valeurs. A l’époque, beaucoup de jeunes pouvaient s’identifier à Tony.

"La Fièvre du Samedi Soir" nous montre aussi le clivage qui existait entre les hommes et les femmes à la fin des années 1970. Les femmes sont extrêmement objectalisées et l’homme leur apparaît comme supérieur à de nombreuses reprises. Grâce à Stéphanie, une femme libre et indépendante, Tony prend sa vie en main et est amené à reconsidérer sa vision à propos des femmes. Par ailleurs, Tony et ses amis sont confrontés à la mort d’un membre de leur groupe, Bobby, ivre et dépassé par la vie ; cela est un véritable électrochoc pour eux.

Ainsi, quand on creuse un peu, "La Fièvre du Samedi Soir" se révèle être beaucoup plus profond qu’au premier abord. Sous ses aspects de film dansant et joyeux, cette œuvre aborde de nombreux thèmes sociologiques, comme l’immigration, le rêve américain, les normes, les valeurs et l’héritage dans une famille, la place des femmes dans la société, la question de la mort et du suicide, etc.

A l'image des "Blues Brothers" qui sortira sur les écrans trois ans plus tard, "La Fièvre du Samedi Soir" est un petit bijou qui sera disponible sur la plateforme Amazon Prime le 1er Janvier 2021. Installez-vous bien confortablement dans votre canapé, allumez vos plus belles lumières et surtout, n’hésitez pas à vous lever pour danser, car, entre nous, qui saurait résister à un seul de ces morceaux devenus cultes ?

ça peut vous interesser

Envole-moi : Plutôt décevant

Rédaction

La Manière Forte : Gagnez vos DVD

Rédaction

La Manière Forte de John Badham

Rédaction