Classics

La Folie des Grandeurs : Gérard Oury maître de l’humour

Par Jérémy Joly

film-la-folie-des-grandeurs-2

Afin de célébrer le centième anniversaire de Gérard Oury, CineComedies a programmé, début Octobre dernier, "La Folie des Grandeurs". Danièle Thompson, fille du réalisateur et co-scénariste du film, était venue présenter ce film avant la projection.

Cette adaptation parodique de la pièce de théâtre « Ruy Blas » de Victor Hugo, devait marquer la troisième rencontre du duo Bourvil-de Funès avec Gérard Oury. Cependant, après les triomphes des films "Le Corniaud" et "La Grande Vadrouille", Bourvil décède subitement le 23 septembre 1970, à l'âge de 53 ans. Louis de Funès ne veut plus tourner ce film sans son partenaire. Gérard Oury pense alors à abandonner ce projet, car peut-on remplacer Bourvil ?

Le réalisateur rencontre Simone Signoret qui lui propose Yves Montand. Il n'avait jusqu'ici encore jamais jouer dans une comédie. Gérard Oury organise un rendez-vous avec Yves Montand et Louis de Funès, le courant passe. Le scénario est modifié pour que le rôle soit adapté à Yves Montand. Ainsi, le tournage de "La Folie des Grandeurs" peut-il commencer.

Des scènes-cultes

Des scènes sont restées gravées dans la mémoire des spectateurs : le strip-tease d'Alice Sapritch face à un Yves Montand bouche bée, le réveil de Don Salluste par Blaze (« Il est l'or... L'or de se réveiller... ») ou encore le gag de la serviette qui entre par une oreille et en ressort par l'autre. Le duo ne sera pas aussi efficace qu'avec Bourvil, mais étonnement il fonctionne. C'était un pari risqué ! Il fallait avoir le génie de Gérard Oury pour former ce duo que tout oppose dans "La Folie des Grandeurs".

Yves Montand venait de jouer dans des drames politiques avec Costa-Gavras ("L'Aveu" et "Z"). Ou bien encore de tourner dans un polar avec Jean-Pierre Melville ("Le Cercle Rouge"). Personne ne pouvait alors s'imaginer qu'il serait à la hauteur dans un rôle comique face à Louis de Funès. Yves Montand et Louis de Funès sont accompagnés par Alice Sapritch. Tellement stricte, mais qui finit par tomber follement amoureuse de Blaze. Karin Schubert, dans le rôle de la reine, finira sa carrière dans les films érotiques et pornographiques. Quant à Alberto de Mendoza, il est le Roi. Venantino Venantini se contentant d'être un marquis.

film-la-folie-des-grandeurs-3
Louis de Funès, ce génie !

Les costumes, dessinés par Jacques Fonteray sont remarquables. La musique composée par Michel Polnareff nous offre un générique qui s'inspire des westerns, sans pour autant les copier, et un thème d'amour sublime. Cette bande-originale mérite d'être écoutée après le visionnage. "La Folie des Grandeurs" aura fait rire plus de 5 millions de spectateurs dans les salles, lors de sa sortie. Ce film est un très bon cru dans la carrière de Gérard Oury. Parce qu'il continue de traverser les générations sans prendre une ride.

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 5 mars 2022

Rédaction

La Traversée de Paris : Tout est bon dans le cochon

Rédaction

Pouic-Pouic : Drôle de poulet !

Rédaction