29 octobre 2020
Classics

L’Homme de Rio : Belmondo ne tient pas en place

Les classiques du cinéma

L'Homme de Rio de Philippe de Broca

Par Jérémy Joly

Après « Cartouche », réalisé en 1961, Philippe de Broca retrouve trois ans plus tard Jean-Paul Belmondo pour « L'homme de Rio ». Suivront « Les Tribulations d'un Chinois en Chine », « Le Magnifique », « L'Incorrigible » et « Amazone ». Le Festival CineComedies 2019 avait choisi ce film très peu diffusé sur grand écran ou à la télévision pour démarrer sa deuxième édition, avant la cérémonie d'ouverture.

Cinquante après sa sortie, ce film n'a pas pris une ride. Jean-Paul Belmondo se retrouve dans un train, un avion, une voiture rose à petites étoiles vertes, à moto et à vélo. Il nage, saute en parachute, court, bondit et vole. A partir du moment où sa fiancée se fait enlever, Belmondo ne tient plus en place. Ce qui donne un rythme extraordinaire à ce film et une grande modernité.

lhomme-de-rio-film-4
Bébel en pleine action !

Cette comédie d’aventure est truffée de belles cascades. On retiendra la scène devenue culte de Belmondo suspendu au-dessus du vide à un câble, au sommet d'une construction d'un immeuble. Tout le monde le sait, Jean-Paul Belmondo est un amoureux des cascades et il se régale dans ce film. Mais le jour où il a tourné cette scène, il a bien failli mourir. Alors qu'il devait traverser le câble, il s'est retrouvé coincé au milieu de celui-ci. Pour reposer ses mains, le cascadeur Gil Delamare lui a demandé de s'accrocher autour du câble avec ses jambes. Il aura fallu douze minutes pleine d’inquiétude pour voir Jean-Paul Belmondo revenir au point de départ sain et sauf. Une autre scène de cascades est également impressionnante, celle de la bagarre générale dans un bar qui finit complètement détruit.

Jean-Paul Belmondo est accompagné par la ravissante Françoise Dorléac, et des seconds rôles comme on n'en fait plus : Roger Dumas, le camarade de chambrée hilarant dans la dernière scène du film et Daniel Ceccaldi en inspecteur de police un peu idiot.

lhomme-de-rio-film-5
Françoise Dorléac et Jean-Paul Belmondo

Philippe de Broca n'a jamais caché son admiration pour la bande dessinée Tintin. Il s'est beaucoup inspiré de cet univers pour réaliser ce film. On retrouve de nombreuses références qu'il est amusant de repérer. « L'Homme de Rio » finira par inspirer Steven Spielberg pour sa trilogie « Indiana Jones ». Philippe de Broca est un cinéaste dont on ne parle pas assez et qui a une filmographie qui mérite d'être redécouverte.

« L'Homme de Rio » n'est pas le film le plus emblématique dans la carrière de Jean-Paul Belmondo, mais c'est une belle curiosité.

ça peut vous interesser

Waiting For The Barbarians : Le calme avant la tempête

Rédaction

Nicolas Vanier : La rencontre

Rédaction

Miss : Vous voterez pour elle !

Rédaction