28 septembre 2021
Classics

Pouic-Pouic : Drôle de poulet !

Par Jérémy Joly


Durant près de vingt ans, Louis de Funès passe de la figuration aux seconds rôles dans plus d'une centaine de films. Cette carrière laborieuse finit par porter ses fruits en 1963, année où il accède à un rôle principal important dans "Pouic-Pouic". Par la suite, il ne quittera plus jamais le haut de l'affiche.


"Pouic-Pouic" est l'adaptation d'une pièce de théâtre, créée le 24 septembre 1952, au théâtre Daunou intitulée « Sans cérémonie ». Elle a été écrite par Jacques Vilfrid et Jean Girault. Elle marque le début d'une grande collaboration entre ces deux hommes.


Adaptation d'une pièce de théâtre
Des années 60, jusqu'au début des années 80, leur complicité va offrir au cinéma français des comédies populaires où l'on retrouve à l'affiche Darry Cowl, Francis Blanche, Jean Lefebvre, Michel Galabru, Louis Velle ou encore Les Charlots. Cette pièce, bien ficelée, et pleine de quiproquos, réunit Albert Préjean, Claude Gensac et dans le rôle secondaire du valet un acteur encore méconnu du public, un certain... Louis de Funès !

Pouic-Pouic1
Christian Marin, Jacqueline Maillan, Louis de Funès, Roger Dumas et Philippe Nicaud dans "Pouic-Pouic".
Un personnage 100% funésien
Depuis la pièce, les années ont passé, Louis de Funès a atteint une notoriété certaine dans le milieu du cinéma. Dans le film, il interprète, cette fois-ci, le rôle principal qui se nomme Léonard Monestier. C'est un personnage qui sera, en quelque sorte, une marque de fabrique pour l'acteur comique. A quelques exceptions près, après ce film, Louis de Funès reprendra le même type de personnage comique qu'il déclinera en plusieurs variations.

Léonard Monestier fait partie de la classe sociale supérieure, une de ses principales occupations est de s'enrichir. Il passe son temps à la bourse de Paris afin de regarder la montée du mercure. Mais, sa cupidité lui suscite également des soucis qui deviennent l'intrigue principale de l'histoire. Il se montre volontiers colérique et n'hésite pas à être hypocrite lorsque c'est nécessaire. C'est également un père tyrannique. Louis de Funès interprète un personnage avec beaucoup de défauts, ce qui est un atout comique, dans lequel chaque spectateur peut s'identifier ou retrouver une connaissance.


Un duo explosif
Avant que Claude Gensac ne devienne « Madame de Funès » à l'écran à de nombreuses reprises, il y avait Jacqueline Maillan dans "Pouic-Pouic". En 1953, Louis de Funès et Jacqueline Maillan se rencontrent dans la pièce « Ah ! Les belles bacchantes », mise en scène par Robert Dhéry, le créateur de la troupe des Branquignols. Ils se retrouvent l'année suivante dans l'adaptation cinématographique de cette pièce. Dans "Pouic-Pouic", ils forment un couple de cinéma détonant. Jacqueline Maillan interprète une femme naïve qui se fait escroquer en achetant une concession pétrolière.

Elle assiste à toute une mascarade pour revendre cette concession en ne comprenant pas grande chose au plan préparé par son mari. Ce dernier perd patience lorsqu'il doit lui expliquer plusieurs fois la stratégie. Jacqueline Maillan possède une énergie et un rythme qui sont semblables à ceux de Louis de Funès, ce qui lui vaut le surnom de « de Funès en jupons ». Les scènes où ils sont à deux ont une capacité comique remarquablement puissante. Malgré toutes les qualités de ce duo, le cinéma français n'aura malheureusement pas l'idée de les réunir à nouveau. Dans "Pouic-Pouic", ils sont accompagnés par une belle distribution : Mireille Darc, Philippe Nicaud, Roger Dumas, Christian Marin et Guy Tréjan.

Pouic-Pouic2
Jacqueline Maillan et Louis de Funès dans "Pouic-Pouic".
Jean Girault derrière la caméra
"Pouic-Pouic" est la première collaboration entre l'acteur Louis de Funès et le réalisateur Jean Girault. Dès l'année suivante, ce dernier dirige à nouveau Louis de Funès dans « Faîtes sauter la banque » et dans un film qui va changer la carrière de l'acteur : "Le Gendarme de Saint-Tropez". Avec ce deuxième long-métrage, Louis de Funès passe au rang de vedette de cinéma. C'est également le début d'une saga cinématographique populaire qui verra naître cinq autres films. Jean Girault est le réalisateur avec lequel Louis de Funès aura le plus travaillé. Tous deux vont même mettre en scène "L'Avare", d'après la pièce de Molière. Jean Girault a une qualité importante qui est appréciée par l'acteur, il ne le dirige pas. Girault lui laisse une grande liberté de création, préférant s'occuper davantage de la partie technique.


Un succès dans les salles
Avec un peu plus de deux millions d'entrées, "Pouic-Pouic" est un grand succès accédant à la quinzième place au box-office de l'année 1963. Ce film a eu un impact important sur la carrière de Louis de Funès. Il est devenu aujourd'hui un film-culte qui attire toujours les téléspectateurs lors des multiples rediffusions télévisuelles.


Tous nos contenus sur "Pouic-Pouic" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

La Nuit des rois : Curiosité étonnante

Rédaction

Délicieux : Délice ou supplice ?

Rédaction

Les plus belles cascades de Belmondo

Rédaction