Critiques

3 Days To Kill : On peut attendre le DVD

Scénarisé par Luc Besson et réalisé par McG ("Charlie et ses drôles de dames", "Target"), "3 Days To Kill" ne s'impose pas comme LE film d'action du moment. Naviguant dans le même registre que "Taken" de Pierre Morel ("Banlieue 13", "From Paris With Love"), on vacille entre la gentillette petite comédie dramatique et l'action.

Aucun élément de surprise. Voici la découverte d'un « ex » agent de la CIA qui part pour Paris à la reconquête de son épouse et sa jeune fille de 16 ans après 5 ans d'absence. A un détail près. Notre personnage principal, interprété par Kevin Costner (oscarisé à deux reprises pour son magnifique "Danse avec les loups") se voit affublé d'un cancer qui lui « offre » quelques mois de sursis seulement avant de passer l'arme à gauche. Voilà qui l'oblige à reprendre du service en contrepartie d'un traitement nouveau, permettant de prolonger sa vie.

La présence et le charisme de Costner restent incontestables et donnent du corps et du cœur au scénario (que l'on peut juger faible et peu approfondi, comme inachevé.) Parfait dans le rôle du papa/agent de la CIA qui fait son come back, bourré de regrets et prêt à tout pour rattraper le temps perdu avec sa famille. La tâche ne fut pas aisée. Toutefois, Costner réussit à allier ces deux rôles complètement opposés avec une crédibilité qui n'est pas donnée à tous, le tout teinté d'humour. Aussi, la jeune Hailee Steinfeld ("True Grit", "La Stratégie Ender"), bien que parfois exaspérante dans son rôle de petite fille abandonnée et frustrée, confirme à nouveau son talent.

C'est donc sans lourdeur que le film se laisse regarder. Bien que pas très original avec un scénario vu et revu, les 114 minutes sont plutôt légères et agréables tant pour l'œil que pour l'oreille avec une bande-son fort appréciable rythmant quelques scènes clés. On y retrouve plusieurs sentiments ou émotions. Avec des personnages attachants et amusants, bien que peu présents, telle que la famille Malienne occupant l'appartement de notre fameux agent. Kevin Costner, lui-même, se révèle touchant tout en sachant garder l'image du tueur  impitoyable et c'est ce qu'on apprécie. Le film parvient à transmette des émotions sans pour autant tomber dans le mélodrame, bien que celui-ci n'atteigne pas des sommets question suspense, action, originalité. On se retrouve plus face à une mixture de genres.

En définitive, "3 Days To Kill" n'est pas l'incontournable du moment, le film à ne pas rater. Aucune nécessité donc de courir le voir en salles, la sortie bluray ou dvd ne se fera pas trop attendre et siéra parfaitement aux familles férues de « soirées films » à la maison.

Auteure :Céline Maréchal
Tous nos contenus sur "3 Days To Kill" Toutes les critiques de "Céline Maréchal"

ça peut vous interesser

Hawkeye : Dans le mille

Rédaction

Zack Snyder’s Justice League : 4K UHD

Rédaction

Nobody : N’est pas John Wick qui veut

Rédaction