13 novembre 2019
Critiques

3 jours et une vie : Angoisse et tension à Olloy

La critique du film Trois jours et une vie

Par Clara Lefèvre-Manond


C’était un pari difficile. Adapter une oeuvre littéraire au cinéma n’est vraiment pas une mince affaire…et pourtant ! Pierre Lemaitre, auteur du livre, est ainsi devenu scénariste. Le film "Trois jours et une vie", s’inscrit dans une lignée des sombres thrillers qui nous feraient presque mourir d’angoisse dans notre fauteuil.

Adapté du roman du même titre, "Trois jours et une vie" vous plonge à la fin de l’année 99 dans les Ardennes belges, à Olloy. Le petit Rémi disparaît subitement et c’est tout le village qui devient suspicieux, qui est le responsable le voisin ? Le médecin ? L’épicier ? Alors que les recherches commencent, un évènement inattendu vient tout chambouler.

Basculer d’un livre à un film peut s’avérer périlleux, être un échec, mais ce n’est absolument pas le cas de Trois jours et une vie. Pierre Lemaitre explique avoir cherché un réalisateur qui soit « à la fois littéraire et à la fois cinéphile ». Il a ainsi sollicité Nicolas Boukhrief, qui a accepté et même repoussé le projet sur lequel il travaillait. Pour la petite anecdote, c’est la première fois que Nicolas Boukhrief réalise un film avec un autre scénario que le sien.

Dans le film, divers éléments vont vous couper le souffle. D’abord, la photographie : dès le début on est happé par les paysages et les différents décors. Elle ajoute un réel plus à l’action qui se déroule. Mais au-delà de l’esthétisme des plans, c’est la tension qui règne qui nous cloue dans notre siège. Acteurs, musiques, plans, tout contribue à l’angoisse. J’en avais même chaud par moment, tant la tension était à son paroxysme. Soupirs et cris d’étonnement n’étaient pas rare dans la salle.

Jeremy Senez, pour son premier rôle dans un long-métrage était plus que convaincant, son visage angélique contraste avec ce qu’il a fait et rajoute encore plus de force à son personnage. Pablo Pauly, qui joue Antoine adulte, qui a dû reprendre le flambeau après Jeremy Senez, nous livre aussi un jeu d’acteur de haut vol. Il confie avoir prit du plaisir en jouant ce rôle : « j’aime beaucoup ce genre de personnage un peu blasphématoire ».

Mais "Trois jours et une vie" c’est aussi un mélange d’émotion qui se joue en nous, on se pose des questions sur la moralité, la culpabilité, car, ce qui était un banal accident s’est transformé en cauchemar…

En bref, le film de Nicolas Boukhrief est une réussite. Si vous êtes en quête de frisson, de suspens, "Trois jours et une vie" est le thriller qu’il vous faut.

Pour en savoir plus...


Tous nos contenus sur "Trois jours et une vie"
Toutes les critiques de "Clara Lefèvre-Manond"

ça peut vous interesser

Les Misérables : accrochez-vous ça va secouer !

Rédaction

Matthias & Maxime : L’amour ou l’amitié ?

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 21 Septembre 2019

Rédaction