22 septembre 2019
Archives Critiques

3 Zéros : Droit au but !

Avec "3 Zéros", pour nous simples spectateurs, le match est à la hauteur du casting : génial ! Samuel Le Bihan (Manu) maîtrise à la perfection son rôle d'agent débutant avec des expressions du visage inimitables. Lorant Deutsch, qui subit les " plans merguez " de son agent, a un physique à contre-emploi de son rôle de grand joueur dont il se sert pour donner une épaisseur à son personnage.

Gérard Lanvin dans la peau de Monsieur Colonna crève l'écran et excelle dans sa démonstration sur "les enculés d'attaque et les enculés de défense !" Son jeu d'acteur donne à son personnage un charisme redoutable mais indispensable : Monsieur Colonna est le lien entre le football business où le ballon reste au vestiaire et le football division régionale voire en dessous, version féminine, où Isabelle Nanty, avec son "Il y a un sérieux problème en défense !" auquel elle croit dur comme fer, en oublie que le rôle du gardien de but est d'arrêter le ballon ! N'oublions pas Gérard Darmon, tellement racé dans sa veste-léopard, incontournable en agent-vautour qui fait carburer le film à la créatine !

Quant aux seconds rôles, ils ne déméritent pas : Léa Drucker, Axelle Laffont et Cathy Guetty prennent très à cœur leur "fonction" de femmes-potiches de footballeurs, pourvues d'un Q.I. au ras des pâquerettes ! Stomy Bugsy, THE star du PSG, n'est pas sans rappeler un certain... Et Ticky Holgado, le mari d'Isabelle Nanty dans le film, est un sportif du dimanche qui se prend pour un cycliste vrai de vrai !

Seul bémol au casting : la présence de Mareva Galanter qui prouve qu'un physique de rêve ne suffit pas pour être une bonne actrice. Heureusement que ses apparitions sont brèves et qu'on ne la fait pas trop parler... Les acteurs ne boudent pas leur plaisir de jouer ENSEMBLE dans ce film digne d'une finale de Coupe du Monde.

Résultat : un "3 zéros" avec des répliques jouissives qui sont autant de passes décisives qu'on " laissera infuser " bien après le match. "3 zéros" est une comédie qui gratte l'image dorée du football qu'on a encore trop souvent tendance à porter au pinacle, mais sans être d'un humour lourdingue (risque majeur d'un tel scénario) et sans heurter l'amour-propre des supporters accrocs de foot.

Fabien Onteniente réalise une fine critique d'un sport qui a revêtu d'autres dimensions : un côté show visuel, l'omniprésence de l'hypocrisie, des contrats juteux, un aspect superficiel qui fait miroiter la belle vie, la montée en puissance d'arnaqueurs arnaqués et d'arnaqués arnaqueurs. Seul reproche : il est regrettable qu'alors même qu'il en dénonce explicitement le pouvoir, le film fasse la promotion de la publicité en truffant le scénario de citations de marques...

Même si "3 zéros" n'est pas un titre qui restera au Panthéon du cinéma, il n'en est pas moins un excellent divertissement. Or, n'est-ce pas la vocation première d'un film ? Un match en film à voir indiscutablement et qui saura séduire les supporters comme les allergiques au ballon rond.

Auteure :Nathalie Debavelaere

Tous nos contenus sur "3 Zéros" Toutes les critiques de "Nathalie Debavelaere"

ça peut vous interesser

Alice et le maire : Une leçon de politique et d’amitié

Rédaction

Avant-première : Alice et le maire

Rédaction

100 kilos d’étoiles : Gagnez vos places !

Rédaction