Archives Critiques

A La Croisée des Mondes : La Boussole d’Or : Rien de bien nouveau…

A l'origine il y a les livres des Philip Pullman, une trilogie fantastique, à mi-chemin entre la trilogie du "Seigneur des Anneaux" et la série des "Harry Potter", mais bien avant les aventures du sorcier.

Dans ce monde, tous les individus portent leur âme à leurs côtés sous la forme d'un daemon, animal de forme changeante jusqu'à l'âge adulte. La Boussole d'Or nous donne à rencontre Lyra, petite peste orpheline, que son oncle, éminent aventurier/scientifique a bien du mal à recadrer quand il est là. Quand il n'est pas là la petite vadrouille, se lie d'amitié avec les gitans, et surtout, ne fait que des bêtises. C'est pas de chance, sauf quand ça lui permet de sauver la vie de son oncle, que le Magisterium aimerait bien voir disparaître en même temps que ses travaux sur la poussière. Pas celle que les plumeaux de la ménagère de moins de 50 ans traque, celle qui est du genre magique. Lyra se retrouve aussi mêlée à une histoire d'enlèvement, les enfants de la ville disparaissant mystérieusement...

On l'aura compris il n'y a pas de grande nouveauté dans cette "Croisée des Mondes", qui se retrouve à l'écran entre "Narnia" et "Le Seigneur des Anneaux". Les acteurs, Nicole Kidman, Daniel Craig ainsi que la petite nouvelle Dakota Blue Richards qui joue Lyra, font ce qu'ils peuvent avec des personnages un peu lisses, qui prennent du fond au fil de la trilogie. Ce n'est pas désagréable, et l'arrivée d'un vieux routard des airs et de son ours acariâtre n'arrangent pas le tableau. Globalement, c'est plutôt réussi. Même s'il est vrai que, de temps en temps, les scènes d'émotion paraissent trop factices. Normal, dirons-nous, le film est tout de avant tout ciblé pour les petits.

Ce qui est encore plus appréciable, c'est l'effort consenti pour les effets spéciaux. Plutôt que de reprendre ce qui avait, globalement, déjà été fait, "A la Croisée des Mondes" s'offre un look rien qu'à lui, entre le moderne et le métal, qui n'est pas sans rappeler celui de l'excellent "Capitaine Sky et le Monde de Demain", en plus doré. Aéronefs vieux/nouveaux, centres scientifiques secrets au look de station lunaire, même le gros nounours polaire n'est pas si mal fait, et on sait assez à quel point  il est compliqué de faire parler les animaux de synthèse !

Somme toute ce n'est pas un film extraordinaire, certes, mais "La croisée des Mondes" offre un spectacle agréable, que les petits apprécieront. Quant aux grands, ils ne devraient pas regretter de les y avoir emmenés. De toute façon, habituez-vous tout de suite, il reste deux films pour clore toutes ces histoires de gitans, d'ours polaires géants et de petite fille un peu trop curieuse...
Auteur :Fadette Drouard
Tous nos contenus sur "A La Croisée des Mondes : La Boussole d'Or" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"