Archives Critiques

À la folie… pas du tout : La critique

Pour son premier long-métrage, "A la folie... pas du tout", Laetitia Colombani se veut ambitieuse en recourant au procédé de l'interprétation différente d'une même histoire, déjà maintes fois utilisées, du célèbre "Rashômon" (1950) du Kurosawa au très beau et méconnu "Outremer" de Brigitte Rouan (1990). De la petite comédie romantico-gentillette, on passe à une version française de "Liaison fatale".

On se souvient que Christopher Frank pour son dernier film, "Elles n'oublient jamais" (1994), avait tenté le même coup et s'était pitoyablement planté malgré la qualité de l'interprétation. Là, même les comédiens sont aux abonnés absents, ceci étant partiellement du à des erreurs de casting.

Deux versions de la vie donc. Soit Angélique (Audrey Tautou), jeune peintre et maîtresse d'un cardiologue Loïc Le Garrec (Samuel Le Bihan), marié à une avocate (Isabelle Carré) et bientôt papa. A cause des rendez-vous manqués, des promesses non tenues, Angélique devient littéralement folle et commet un meurtre pour son amant. Soit la version du cardiologue: celui-ci n'a aucune relation avec Angélique qui garde simplement la maison de ses voisins. Elle a tout inventé de cette histoire en affabulatrice et schizophrène professionnelle.

Ce retour en arrière et ce changement de point de vue est la seule idée de ce "A la folie... pas du tout" plutôt médiocre dont le comique involontaire vient de la présence d'Audrey Tautou. En effet, comment imaginer ce petit bout de femme commettre les pires actes par amour ? Son talent de comédienne n'est pas mis en cause mais elle n'a pas le charisme ou la force physique d'une Glenn Close pour nous convaincre totalement.

Les autres comédiens, faute d'un vrai metteur en scène, sont livrés à eux-mêmes. Résultat : Sophie Guillemin articule toujours aussi mal, Samuel Le Bihan joue les médecins sans conviction et Isabelle Carré est toujours aussi juste tout en étant sous-employée (allez plutôt voir "Se souvenir des belles choses", si ce n'est déjà fait…).

Côté réalisation, la platitude de "A la folie... pas du tout" côtoie l'esbroufe inutile. Rien à sauver donc de ce film qui est construit uniquement sur le récent prestige d'une jeune actrice qui va bien avoir du mal à se débarrasser de son personnage de jeune fille gentille qui veut faire le bien autour d'elle. Elle a, avec ce film, voulu montrer un côté un peu moins lisse de son personnage, il faudra encore attendre quelques années pour qu'on puisse la prendre au sérieux...

Auteur :Christophe Roussel
Tous nos contenus sur "À la folie... pas du tout" Toutes les critiques de "Christophe Roussel"

ça peut vous interesser

De Gaulle : Gagnez vos DVD !

Rédaction

Out Of Time : Gagnez vos Bluray !

Rédaction

Sortie Bluray : Out Of Time

Rédaction