19 septembre 2020
Archives Critiques

Aime ton père : Aime ce film !

Après un premier long-métrage en 1990 intitulé "Angels" (festival de Berlin et Locarno, quand même), et beaucoup de travail pour la télévision, Jacob Berger revient au cinéma avec un film choc : "Aime ton père". L'histoire en elle-même est très simple, mais là n'est pas la force du film. Ce qui le rend intéressant, ce sont ces moments uniques du cinéma français, réunissant enfin Depardieu père et fils. De là découle des huit-clos stupéfiants de qualité, où le spectateur ne peut s'empêcher de faire le rapprochement entre les personnages et les acteurs

Le fils souffre du désamour de son père, essaie désespérément de le "capturer" enfin pour cinq minutes de vraie discussion essentielle, cinq petites minutes qu'il n'a jamais pu obtenir. On parle, on élève la voix, on se dispute et on en vient aux mains ... Outre ce règlement de comptes à l'écran, même si le réalisateur parle de pure coïncidence, les fils scénaristiques reprennent également point par point la vies des deux compères : un accident de moto, les problèmes de drogue du fils, une femme métisse...

Autre mérite de ce film : une Sylvie Testud ("Les Blessures Assassines") explosive et hystérique comme on ne l'a jamais vue. Parfaite dans son rôle de fille qui construit sa vie autour de celle de son père, tout s'écroule quand celui-ci lui dit sa vérité : "tu es affreuse, constipée, anorexique. T'as peur de tout, même de ta merde, tu bouffes pas assez et tu chies pas assez, c'est le drame de ta vie..."

Bref, voilà enfin une superbe idée d'un réalisateur qui propose à des acteurs reconnus (enfin, pour certains) de mettre en scène leur propre vie au cinéma. Cela change des plats habituels. En définitive, "Aime ton père" est un film osé, qui mérite certainement d'être découvert.

Auteur :Houmann Reissi
Tous nos contenus sur "Aime ton père " Toutes les critiques de "Houmann Reissi"

ça peut vous interesser

La femme d’à côté : En bluray

Rédaction

La femme d’à côté : Ni avec toi, ni sans toi

Rédaction

Irréversible : Version intégrale

Rédaction