Critiques

Amanda : Elvis has left the building

Si "Amanda" fait évidemment parler par le sujet de son histoire (étudier la jeunesse française au temps du post-attentat), il marque surtout par la délicatesse sensible du cinéma de Mickhaël Hers après l'étincelant "Ce sentiment de l'été". Doux et poignant à la fois, il a quelque chose de très grand dans sa légèreté.


Le film commencerait comme n'importe lequel avec Vincent Lacoste. L'histoire de David, jeune adulte perdu dans ses petits plans, pourrait rappeler au départ les rencontres du comédien avec Justine Triet ou le duo Kervern/Delepine.

Une peinture de la jeunesse française s'incarne donc à nouveau chez le jeune comédien. On suit ses petits boulots, sa routine avec sa sœur et sa nièce Amanda. Puis, sa rencontre avec une nouvelle voisine, jouée par Stacy Martin. Et, soudainement, Mickhael Hers décide de basculer pour raconter le Paris post-attentat.

Pour sa nouvelle réalisation, le cinéaste se lance avec une séquence tétanisante et une volonté de montrer cet état d'esprit inquiet de la jeunesse actuelle. De manière simple et pourtant impressionnante de justesse, il va donc présenter l'après-attaque pour ces victimes et leurs proches.

Avec sa violence, mais aussi sa lumière. La photographie chaleureuse de Sébastien Buchmann embellit la ville de Paris, comme jamais tombée après avoir subi la terreur. Et c'est en cela que "Amanda" s'avère bouleversant.

D'un postulat plutôt simple, l'identification formelle à ces personnages touche énormément. On peut remercier le talent immense des comédien. le duo Vincent Lacoste/Isaure Multrier fait des merveilles à l'écran à partager cette même tristesse et ce sentiment d'être déboussolé.

"Amanda" s'inscrit parfaitement dans la lignée du précédent film du réalisateur. Comme une sorte de remake plus politique par son contexte. Il va aussi montrer une errance de citoyens ordinaires devant faire face à la vie et la mort. Et c'est ça qui va être le défi de ces personnages.

Tout est simple et pourtant si difficile dans "Amanda". Un film magnifique qui exprime un ressenti inquiet et insouciant à la fois de la jeunesse française d'aujourd'hui. L'un des immanquables du cinéma français cette année.

Auteur : Victor Van de Kadsye

Tous nos contenus sur "Amanda"
Toutes les critiques de "Victor Van de Kadsye"

ça peut vous interesser

Never Grow Old : La critique du film

Rédaction

Le Coup du siècle : La critique du film

Rédaction

Plaire aimer et courir vite : Attrape moi si tu peux !

Rédaction