6 décembre 2021
Critiques

Amants : Où est l’amour ?

Par Marine Fersing


Sélectionné à la Mostra de Venise en 2020, "Amants" de Nicole Garcia était un long-métrage attendu. Il faut dire que les têtes d’affiches du film font envie : Stacy Martin, Pierre Niney et Benoît Magimel. "Amants" possède donc de bons ingrédients pour être une réussite, pourtant le résultat n’est pas au rendez-vous.

Le film retrace l’histoire de l’amour entre Lisa (Stacy Martin) et Simon (Pierre Niney). Tous deux se connaissent depuis l’enfance et s’aiment depuis l’adolescence. Pour gagner sa vie, Simon vend des substances illicites. Un jour, l’un de ses clients meurt par sa faute. Il décide alors de prendre la fuite en laissant Lisa derrière lui. Les années passent et Lisa se reconstruit. Elle finit par rencontrer Léo (Benoît Magimel) qu’elle épouse. Lors d’un voyage à l’île Maurice, Lisa retrouve Simon. "Amants" présente donc un classique triangle amoureux dans lequel deux amants de jeunesse se retrouvent. Et c’est bien là l’un des points négatifs du film. Le scénario ne présente pas grand-chose d’original.   

Un amour froid 

Dès le début de "Amants", il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Les acteurs choisis par Nicole Garcia sont bien sûr très bons. Là-dessus il n’y a pas de doute. Le souci est que le trio ne marche pas particulièrement bien ensemble. Les scènes individuelles de chaque acteur peuvent être émouvantes. Stacy Martin joue très bien l’anéantissement du personnage de Lisa quand celle-ci comprend que Simon est parti sans elle.

Les scènes en duo ou en trio sont, quant à elles, beaucoup moins percutantes. Au vu de la relation entre les personnages de Stacy Martin et de Benoît Magimel, il est normal de ne rien ressentir de particulier lorsque les deux acteurs sont à l’écran. Lisa est avec un homme qu’elle n’aime pas et le jeu de l’actrice nous le fait bien comprendre.

critique-amants1
Pierre Niney et Benoît Magimel - Copyright Roger Arpajou

Cependant, Lisa est amoureuse de Simon et cela ne se ressent pas à l’écran. Il en va de même dans le sens inverse, l’amour de Simon pour Lisa n’est pas transcendant. Lors de leur retrouvaille, cela pourrait être normal, car cela fait des années que les deux personnages ne se sont pas vus. Le problème est que cet amour froid est présent dès les premières scènes du film.

Avant même la séparation des deux personnes, l’alchimie n’est pas présente entre Pierre Niney et Stacy Martin. Difficile, alors, de porter un film qui se base en grande partie sur la relation amoureuse entre Lisa et Simon. Le personnage de Lisa possède aussi un aspect enfantin à certains moments, ce qui n’aide pas le spectateur à véritablement sentir la pesanteur de la situation des personnages. 

Un attachement aux regards

Malgré quelques fragilités, "Amants" est soigneusement mis en scène. Tout comme le scénario, la mise en scène ne présente rien de bien spectaculaire ou d’original, mais l’histoire ne s’y prête pas forcément. La caméra de Nicole Garcia nous offre tout de même de beaux gros plans sur le visage des trois protagonistes. C’est avec eux que nous pouvons observer le talent de Stacy Martin, Pierre Niney et Benoît Magimel.

Si le film n’est pas très surprenant, l’emploi de la musique lors du climax lui, l’est. Cette surprise est alors dans le bon sens du terme. La musique de Grégoire Hetzel donne une nouvelle profondeur au film. Cette scène est très bien réussie. Grâce à elle, le film sort de sa froideur, mais un peu trop tard.

"Amants" est un film dont le scénario reste tout de même bien dosé et bien écrit, mais l’amour entre Lisa et Simon reste encore à être trouvé.


Tous nos contenus sur "Amants"

ça peut vous interesser

Belle : Votre film de Noël en avant-première !

Rédaction

West Side Story : Un bijou du cinéma américain

Rédaction

L’Événement : La violence du silence

Rédaction