28 janvier 2020
Critiques

American Nightmare 3 : Elections : Une bonne conclusion

Voici enfin venu le temps de faire le bilan de la saga "American Nightmare" après la sortie cette semaine du troisième opus : "American Nightmare 3 : Elections".

La saga débutée en 2013 a beaucoup fait parlé grâce à son idée novatrice, et des avis partagés ont accueillis les deux premiers volets. En effet, le passage du "home invasion movie"  au "survival" pur et dur en a déstabilisé plus d'un et avec ce troisième opus on change encore de registre avec cette fois-ci un thriller politique.

Une des forces commerciales des "American Nightmare" c'est de s'être vendus en avançant l'aspect violent et malsain inhérent à leur idée de base, mais en réalité malgré quelques jumpscares, ces films ne sont pas effrayants pour un sou. Au contraire ils ont un propos à tenir, rudimentaire certes, mais un propos tout de même. L'univers malsain c'est juste pour appâter les tarés dans notre genre.

Pour ceux qui comme moi attendaient beaucoup de "American Nightmare 3 : Elections", la déception est relativement absente ! Sans être excellent, le long-métrage a le mérite de clôturer les événements de ses prédécesseurs notamment en faisant revenir certains personnage ce qui nous ancre bien dans une continuité d'événements réalistes.

"American Nightmare 3 : Elections" propose des idées intéressantes et parfaitement en lien avec notre époque comme par exemple l'idée de "tourisme meurtrier". Ces touristes sanguinaires (donc forcément russes) expriment parfaitement la fascination du monde pour la décadence américaine et son envie de l'imiter parce que ça a l'air drôle.

Pour ce qui est de l'intrigue, à l'approche de l'élection présidentielle aux Etats-Unis (non il n'y a aucun parallèle à faire avec l'actualité où une candidate démocrate progressiste affronte un candidat conservateur libéral), une sénatrice dont toute la famille fût tuée lors d'une des premières nuits de purge va représenter la voix de l'Amérique d'en bas, celle qui souffre de cette fête barbare et se rapprocher suffisamment des marches du pouvoir pour devenir une menace sérieuse aux yeux des "New Founding  Fathers". Facile donc de voir en quoi ce film présente bien plus d'intérêt puisqu'il porte à son paroxysme l'embryon de critique présent dans la saga jusqu'ici.

"American Nightmare 3 : Elections" serait sans doute beaucoup plus appréciable pour quelqu'un de familier avec la culture américaine puisqu'une grande part des idées présentées ou critiquées reposent sur des symboles consubstantiels au manque d'histoire des Etats-Unis.

Leur culture est d'ailleurs largement mise en valeur dans les choix des costumes et des masques dont les gens se parent pour "purger" et on retrouve ces long-plans qui exposent dans toute leur folie ces libertaires qui profitent du droit que dieu leur a donné. En massacrant d'autres être humains et en s'avilissant ils accomplissent leur devoir de citoyen américain modèle !

Là où il est facile de croire que la violence est esthétisée pour faire du malsain "glam", du tordu chic et du satanique fun, à y regarder de plus près le parti pris de mise en scène est clair et les procédés correspondent bien à une dénonciation. La sobriété est de mise puisque la violence n'est pas l'objet mais plutôt le tremplin pour un enjeu moral.

A aucun moment nous ne sentons de proximité avec les "purgeurs" à l'écran et il n'y a clairement rien à sauver de leur fanatisme et de leur animosité. Nombreuses sont encore les questions que ces oeuvres soulèvent, parfois à demi-mots, mais la plus importante restera sans doute : la purge est-elle l'exutoire idéal pour notre bestialité inhérente ou est-elle un mal nécessaire pour se vider de pulsions directement engendrées par notre société ? Passe-temps pour riches, revanche pour pauvres, fantasme absolu ou futur crédible, qui sait ?

Quoiqu'il en soit les "American Nightmare" n'ont pas fini de nous emmener là où personne ne rêve d'aller et c'est pour cela, qu'a leur échelle, ils ont de l'importance.

Auteur :Chris Carlin
Tous nos contenus sur "American Nightmare 3 : Elections" Toutes les critiques de "Chris Carlin"

ça peut vous interesser

1917 : Sur le tournage avec Sam Mendes

Rédaction

Good Boys : Plutôt de vilains garçons ?

Rédaction

Hobbs & Shaw : gagnez vos places !

Rédaction