11 décembre 2019
Critiques

American Sniper : Un film haletant !

"American Sniper" est un film de guerre américain réalisé par Clint Eastwood retraçant la carrière exceptionnelle d'un tireur d'élite des Navy seal (Chris Kyle), incarné par Bradley Cooper. Il se situe durant la guerre en Irak de 2003 à 2009.

C'est une « légende », comme l'appelle ses camarades, un héros de guerre que nous présente Clint Eastwood. Avec précision et fidélité à un patriotisme quelque peu exacerbé, il nous montre le parcours d'un homme dont la vie se résume à tuer pour sauver l'honneur d'un peuple et par là même son honneur personnel. Originaire du Texas, Chris Kyle est d'abord présenté comme un frimeur macho, rêvant de devenir un grand cowboy. Ce sont les images des tours du World Trade Center en train de s'effondrer qui le pousse à s'engager dans la marine. Des images qui donneront un (ultime ?) sens à sa vie.

Commence alors un grand périple, rythmé par les explosions et tirs en rafales et entrecoupé par des retours chez-soi douloureux ainsi que des appels téléphoniques incongrus en pleine mission. "American Sniper" ne laisse aucun répit au spectateur comme il n'en laisse aucun au soldat. Il va à l'essentiel, montre les dilemmes, la douleur et la mort. La caméra souvent accrochée au zoom de l'arme, le spectateur est emmené avec le tireur d'élite dans une course à la mort ou contre la mort, ne laissant qu'une place infime au doute et à l'hésitation.

Le doute, on aurait peut-être aimé qu'il pèse davantage sur l'intrigue afin de remettre en cause cette guerre, restant à ce jour profondément critiquée aux vues des conséquences qu'elle a engendrées sur les populations et les relations internationales. Si le film occulte souvent de donner une véritable parole à l'ennemi, on comprend alors qu'il s'agit de donner l'avantage à l'Amérique, dans une volonté indéfectible de montrer les États-Unis comme grands sauveurs du monde. C'est une représentation assez manichéenne qui tend alors à se détacher d'une représentation objective de cette guerre.

Toutegois, si Clint Eastwood ne renonce jamais à glorifier son pays, il parvient néanmoins à nous montrer la profonde et terrifiante descente aux enfers des soldats. Revenus au bercail, traumatisés par les bruits alentours quand ils ne sont pas abimés physiquement, il nous donne à voir l'envers du décor. Bradley Cooper réussit d'ailleurs parfaitement à manifester cette tension et cette peur perpétuelles qui suivent le soldat de retour de mission. L'acteur, qui a donné de son corps pour ce rôle, fait de Chris Kyle un personnage brutal mais attendrissant. Sienna Miller, en épouse et mère de famille à bout de forces, bouleverse par ses regards teintés d'incompréhension et de résignation à une vie de mère célibataire décousue.

Avec un final sous forme de mémorial à l'éminent soldat Chris Kyle, "American Sniper" met mal à l'aise les sceptiques de la guerre en Irak. La question se pose alors : est-il légitime de louanger cet homme dont la glorification repose sur la mise à mort de centaines de personnes ? Le débat est ouvert. Il n'en reste pas moins que ce film haletant sensibilise sur la vie de ces soldats pendant et après la guerre et réjouira les fans du genre.
Auteur :Mélanie Lecoeuvre
Tous nos contenus sur "American Sniper" Toutes les critiques de "Mélanie Lecoeuvre"

ça peut vous interesser

Doctor Sleep : Mike Flanagan a osé

Rédaction

Joker : Plaisanterie de courte durée

Rédaction

Joker : Ceci n’est pas un film de super-héros

Rédaction