22 septembre 2020
Critiques

Antoinette dans les Cévennes : Petite balade avec Patrick

Par Jérémy Joly


Il faut remonter à l'année 2000 pour trouver le titre du précédent et premier film de Caroline Vignal : "Les Autres Filles". Il fût sélectionné au Festival de Cannes, dans la Semaine de la Critique. Malgré les éloges de la presse, ce long-métrage n'a pas rencontré son public et depuis n'est jamais sorti en DVD. Mais heureusement, le film n'est pas totalement introuvable, il est disponible en VOD. Durant vingt ans, Caroline Vignal a écrit pour la télévision avant de revenir enfin à la réalisation avec "Antoinette dans les Cévennes".

"Antoinette dans les Cévennes", dont l'affiche arbore le label de la sélection officielle du Festival de Cannes, a aussi fait beaucoup parler de lui lors du Festival du film francophone d'Angoulême. C'est l'histoire d'Antoinette, une institutrice qui apprend que son amant, Vladimir joué par Pierre Lavernhe, ne passera pas les vacances d'été avec elle mais avec sa femme et sa fille. Elle prend alors la folle décision de partir sur les traces de celui qu'elle aime, afin de lui faire une grande surprise, dans les Cévennes.

L'arrivée d'Antoinette dans une maison d'hôtes est amusante. Elle fait la rencontre de personnes excentriques, comme cette femme curieuse qui n'hésite pas à lui poser des questions indiscrètes. Antoinette se met alors à raconter la raison de sa présence, ce qui entraîne une gêne parmi le groupe. Certains la condamnent sur le fait qu'elle soit amoureuse d'un homme marié et d'autres la comprennent. Il y a aussi ce Michel, merveilleusement interprété par Marc Fraize, qui la drague maladroitement. Malheureusement pour elle, son amant Vladimir n'est pas présent.

La suite de l'histoire s'inspire du livre « Voyage avec un âne dans les Cévennes » de Robert Louis Stevenson, où l'auteur narre son expédition. Antoinette se lance dans une grande randonnée où elle est accompagnée par un âne qui porte le nom de Patrick, ce qui entraîne des scènes cocasses. Le début de cette aventure est difficile pour elle, Patrick s'arrête fréquemment. Elle pleure et souhaite tout arrêter. Mais petit à petit, elle va apprendre à connaître Patrick, savoir comment le faire avancer. Sur le chemin, rempli à la fois de déceptions et de moments de bonheur, elle va lui parler en racontant sa vie, ce qui est une riche idée pour connaître son passé. Une grande amitié va naître entre la femme et l'âne. Mais à deux, vont-il finir par croiser la route de Vladimir ?

Laure Calamy
Parler de révélation de Laure Calamy dans ce film serait assez inapproprié. A la télévision, elle a marqué les esprits des téléspectateurs dans le rôle de Noémie Leclerc, l'assistante de Mathias Barneville, dans la série "Dix pour cent" où elle est brillante. Laure Calamy s'est aussi fait remarquer au cinéma dans plusieurs films dans des seconds rôles. Mais, dans "Antoinette dans les Cévennes" », elle est pour la première fois la tête d'affiche. Ce film lui permet de mettre en valeur tout son talent. Laure Calamy y est incroyablement drôle mais aussi très émouvante dans ce personnage attendrissant. Il est impossible de ne pas tomber sous le charme de cette Antoinette. Avec Patrick, le film se transforme en un buddy movie aussi inattendu qu'amusant.

À travers ce périple, vous pourrez découvrir la beauté des Cévennes, avec des paysages magnifiques, filmés en Cinémascope. Soyez attentif au tout dernier plan qui est d'une beauté extraordinaire. "Antoinette dans les Cévennes" est toujours filmé à hauteur d'homme, donnant l'impression parfois d'être dans un western. Grâce aux travellings-arrières et aux plans-séquences, nous participons à cette belle balade sans jamais nous ennuyer une seule minute.

Alors, n'hésitez pas, partez dans les Cévennes avec Antoinette et Patrick pour vivre une admirable excursion !


Tous nos contenus sur "Antoinette dans les Cévennes" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Les Apparences : Sont trompeuses !

Rédaction

L’Avare : Louis de Funès en Harpagon

Rédaction

Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait : Sous le charme ?

Jérémy Joly