13 novembre 2019
Archives Critiques

Les Fils de l’homme : C’est la fin

Quelle joie de quitter la salle de cinéma ! Quelle joie de permettre à mon esprit de quitter ce film ! Alfonso Cuaron nous plonge à l'horizon 2030. Le monde est à feu et à sang, on nous précise que les Etats-Unis, la France et tous les autres pays ne sont que chaos. Seule l'Angleterre résiste à cette violence humaine dont la stérilité est responsable. Le dernier bébé est né sur Terre il y a 18 ans, les femmes sont toutes devenues infertiles en même temps. Imaginez un monde sans enfants, sans rire, sans cri, sans pleur d'enfants. Il n'existe plus de nouvelles générations, le monde se meurt, et les hommes n'ont donc plus rien à perdre, c'est la fin. Cauchemardesque, non ?

Dans cette Angleterre qui survit, seuls les anglais « d'origine » ont le droit de résidence, les autres sont entassés dans des camps dé réfugiés, inspirés de ces horribles camps d'extermination. Plusieurs organisations de résistants essayent de lutter, comme « les poissons ». Le chef des « poissons », Julian (Julianne Moore) fait appelle à son ancien amour joué par le merveilleux Clive Owen (Theo). Elle a besoin de faire passer la frontière à une réfugiée nommée Kee, une femme très précieuse pour l'humanité : elle porte le premier bébé en 18 années d'infertilité. Theo va devoir la protéger de tout ceux qui les entourent, les hommes n'ont tellement plus rien à perdre qu'ils sont devenus très violents, ils sont redevenus des animaux…

C'est violent, extrêmement violent, les plans-séquence renforcent cette bestialité, presque insupportable tellement elle est humaine. Beaucoup de questions se posent à la sortie de ce film, mais elles ne gâchent en rien cette « fiction », car n'oublions pas que ce n'est que du cinéma… Ouf !
Auteur :Christina Guilloton
Tous nos contenus sur "Les Fils de l'homme " Toutes les critiques de "Christina Guilloton"

ça peut vous interesser

Gemini Man : Mr. & Mr. Smith

Rédaction

Sortie DVD : Gloria Bell avec Julianne Moore

Rédaction

Will Smith revient avec Gemini Man

Rédaction