12 novembre 2019
Archives Critiques

Argo : Une histoire incroyable !

C'est une histoire à fort potentiel d'incrédulité, qui est pourtant vraie. "C'est l'histoire de l'exfiltration par la CIA et Hollywood d'une poignée de diplomates américains de Téhéran, alors en pleine révolution iranienne. Une histoire portée par le talent de réalisateur de Ben Affleck qui signe un troisième film ambitieux et efficace.

Il nous avait bluffés avec "Gone Baby Gone", avait confirmé son talent de réalisation avec "The Town". Ben Affleck, version cinéaste, c'est du bon, du très bon. Il le confirme avec "Argo", enfin à l'affiche après avoir « buzzé » depuis des mois.

Le film revient sur l'une des missions les plus romanesques de la CIA, longtemps classée « secret défense » avant d'être rendue publique en 1997 : « quand j'ai vu le scénario, je n'arrivais pas à croire qu'il fût si bon, s'étonne encore Ben Affleck. Ce qui m'a accroché presque immédiatement, c'était d'avoir à la fois ce film à suspense et cette sorte de satire comique d'Hollywood, avec une histoire d'espion de la CIA, et tout cela basé sur des faits réels. »

Brillamment écrit et d'une remarquable efficacité dramatique, "Argo" est construit autour du personnage de Tony Mendez - interprété par Ben Affleck -, le seul à croire jusqu'au bout à son plan. L'ancien espion a d'ailleurs été très impliqué dans la fabrication du film, et y fait même une apparition. « Cela m'a beaucoup inspiré de rencontrer Tony », raconte l'acteur de 40 ans. « C'était son histoire, son point de vue. Il voulait me rencontrer dans un bar célèbre de la CIA à Georgetown et me disait que c'était là que (l'agent double) Aldrich Ames donnait aux Russes les noms des agents américains ». « Quand il m'a dit cela, tout à coup, tout devenait réel, Argo était la véritable histoire d'un vrai type dans un vrai monde où de vraies vies étaient en jeu », poursuit-il.

"Argo" parvient à maintenir une cohérence de ton entre la peinture à grands traits de la révolution iranienne, la tension et le danger extrêmes de la mission et les savoureuses scènes de production à Hollywood, servies par les acteurs Alan Arkin et John Goodman. Si Ben Affleck ne veut pas qu'"Argo" soit « politisé »...

Il reste de grandes résonances entre son film et l'actualité, avec les récentes attaques contre les représentations américaines dans le monde arabe. « Le fait que cette partie du monde soit actuellement troublée ne doit pas nous empêcher d'y porter notre regard ou d'en parler. Je pense que ce serait une mauvaise chose », affirme-t-il avec raison.

Auteure :Fadette Drouard

Tous nos contenus sur "Argo" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"

ça peut vous interesser

Doctor Sleep : Mike Flanagan a osé

Rédaction

Joker : Plaisanterie de courte durée

Rédaction

Joker : Ceci n’est pas un film de super-héros

Rédaction