17 septembre 2019
Critiques

Astérix Le Domaine des Dieux : Un film intelligent

Alexandre Astier, malgré le culte qu'il suscite auprès des fans de "Kaamelott", reste malgré tout un personnage discret dans le triste paysage du cinéma Français. C'est dommage, il fait partie de nos plus grands talents et son Astérix est peut-être le meilleur depuis "Les Douze Travaux d'Astérix".

Le cocktail Goscinny est somme toute le même que celui d'Astier, ce qui explique l'évidence que l'on ressent en voyant le film : l'humour subtil, basé sur le dialogue, jamais gratuit et empreint de quelque chose de sérieux, en filigrane. Ça a donné "Kaamelott", fresque géniale et Audiardienne a l'ambition démesurée, dont l'adaptation cinématographique est ce qui se fait de plus attendu (juste derrière "Star Wars"), et ça donne aujourd'hui "Astérix et le Domaine des Dieux".

L'album choisi est celui où la tribu gauloise est sur le point de perdre son village, où les villageois se battent avant tout contre eux-mêmes. Asterix y apparaît vulnérable, comme jamais. Si Astier appose sa patte sur le film, il reste néanmoins extrêmement fidèle au matériau d'origine, il ne faut pas s'attendre à une pluie de punchlines et de métaphores imagées... Astier distille son humour par touches très – trop – respectueux de son modèle, trouvant néanmoins la place de caser la quasi-intégralité du casting de "Kaamelott" dans la voxographie du film. Les dialogues sont ciselés, on redécouvre certains personnages (Abraracourcix, hilarant) et on modernise juste ce qu'il faut. Niveau technique, le film est irréprochable. Louis Clichy, co-réalisateur, vient de chez Pixar et ça se voit, l'univers du petit gaulois se fond à merveille dans les mains de son nouveau créateur.

Si cet Astérix n'est pas un immense chef d'œuvre, il a sa place parmi les canons du genre. En France, le niveau est tel qu'on se surprend à voir un film intelligent. Et le sentiment au sujet d'Alexandre reste néanmoins mitigé : soulagé d'avoir un talent pareil en France, mais frustré que ce dernier ne se fasse si rare.
Auteur :Mickaël Vrignaud
Tous nos contenus sur "Astérix - Le Domaine des Dieux" Toutes les critiques de "Mickaël Vrignaud"

ça peut vous interesser

Donne-moi des ailes : Venez voler avec les oies !

Rédaction

Inséparables : La critique du film

Rédaction

Concours : Avant-première du film Donne-moi des ailes

Rédaction