6 décembre 2021
Critiques

Attention au départ : Sans surprise

Par Jérémy Joly

Comme chaque été, le cinéma français offre une comédie familiale qui colle parfaitement à l'ambiance des vacances. Souvenez-vous des années précédentes avec "Camping", "Barbecue" ou encore pour les plus jeunes « Les Vacances du Petit Nicolas ».

L''année 2021 ne déroge pas à la règle et vous n'êtes sans doute pas passés à côté de la promotion du film "Attention au départ". La bande-annonce qui dévoile tous les moments amusants passe en boucle à la télévision, sur internet et dans les salles de cinéma. De plus, cette affiche affreuse est présente partout. Elle respecte bien les nouveaux codes pour vendre une comédie française, avec un fond bleu et le titre en rouge. "Attention au départ" est le premier long-métrage réalisé par Benjamin Euvrard.


Une situation comique simpliste
"Attention au départ" se base sur une situation comique simpliste. D'ailleurs, la phrase d'accroche sur l'affiche, « Ne leur confiez jamais vos enfants ! » aura tout résumé. Benjamin, un papa poule et un peu dépassé doit emmener ses enfants ainsi que ceux de ses amis en vacances. Au dernier moment, il est accompagné par Antoine, un grand-père fantasque. Seulement, tout ne se passe pas comme prévu. Les enfants sont bien montés dans le train... Mais pas Benjamin ni Antoine ! Alors une course-poursuite commence afin de rattraper coûte que coûte le train.

Si le synopsis de "Attention au départ" n'a rien d'encourageant, la suite ne l'est guère plus. Le film se poursuit avec d'un côté le train  où les enfants, laissés seuls, mettent une pagaille monstrueuse et de l'autre les parents qui tentent de les rattraper. Ces derniers s'enfoncent dans des mensonges et des quiproquos. Les rebondissements créés pour freiner la course-poursuite sont faciles et improbables.

Certains gags ont été vus et revus, d'autres font sourire. Les personnages principaux sont exagérément malchanceux. Malgré tout, le film tient un rythme effréné. Il se transforme rapidement en road-movie où plusieurs moyens de locomotion sont utilisés : le train, la voiture, à pied et même... le pédalo !

Attention-au-depart1
André Dussollier dans le film "Attention au départ" - Copyright SND
Un bon casting malgré tout
Le casting se compose d'acteurs habitués au cinéma comique. Tout d'abord, il y a André Dussollier qui depuis quelques années enchaîne les comédies plus ou moins réussies : "Adopte un veuf", "A fond" ou encore "Tanguy le retour". Il n'a plus rien à prouver de son talent, ayant tourné pour les plus grands comme Claude Sautet, Alain Resnais et Jean Becker. Toutefois, il est dommage de le voir s'aventurer un peu trop dans ces films légers même si son jeu reste admirable.

La filmographie de Jérôme Commandeur ne comporte que des comédies. Il accède ici à son premier rôle principal avec un personnage identique aux précédents sans aucune surprise. Par contre, Jonathan Lambert arrive à être drôle en interprétant un agent de la SNCF complètement dingue et qui nous offre une scène de danse magistrale. Enfin, notons également la présence du jeune Niels Othenin-Girard qui présente déjà une fort belle carrière pour ses 19 ans. Il est regrettable que les personnages soient trop dans la caricature.

La réalisation n'a rien d'étonnant, avec des plans, une photographie, des mouvements de caméra et des profondeurs de champ qui nous font plutôt penser à un téléfilm qu'une œuvre cinématographique. Par contre, la bande originale de Matthieu Gonet est intéressante bien qu'il y ait également des chansons préexistantes dont la présence n'est pas indispensable. Les répliques sont malheureusement fades.

"Attention au départ" est donc un film familial qui s'oubliera rapidement parmi toutes les comédies françaises du même style. Le trajet est malheureusement sans surprise. Apparemment, un remake est prévu cette année en Espagne sous le titre « A todo tren ! (Destino Asturias) ». A voir si ce voyage cinématographique sera plus appréciable...



Tous nos contenus sur "Attention au départ" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

S.O.S. Fantômes : L’héritage : Nostalgique

Rédaction

Kaamelott Premier volet en édition épique !

Rédaction

La Traversée de Paris : Tout est bon dans le cochon

Rédaction