21 juillet 2019
Archives Critiques

Avatar : Un film marquant !

11 ans c'est long, surtout quand il est question d'attendre un nouveau long métrage d'un des réalisateurs les plus importants de notre temps : James Cameron. Bien sûr, ce n'est pas comme si il n'avait rien fait pendant toutes ces années. Ses documentaires sur les fonds marins étaient plus qu'intéressants et il a profité de cette période pour créer la série culte « Dark Angel ». Toutefois attendre 11 ans pour le nouveaux film du réalisateur de « Titanic », « Terminator » ou « Aliens » ça demeure quand même bien long. James Cameron tient bien à faire comprendre qu'il est de retour et qu'il va de nouveau changer le visage du cinéma.

Dés le début de sa conception, « Avatar » a été annoncé comme la nouvelle révolution du cinéma et quelque chose de visuellement inédit. A force de rabâcher cela maintes fois pendant toute la promotion de son film, le réalisateur a commencé à paraître un peu présomptueux et a pu en énerver plus d'un mais rendons à César ce qui est à César, « Avatar » tient entièrement ses promesses.

James Cameron peut paraître prétentieux, mais l'expérience montre qu'il est tout à fait conscient de ses capacités et n'hésite pas à les mettre en avant. « Avatar » n'est pas non plus le plus grand film de tous les temps pour une simple et bonne raison : son scénario. En effet, on est presque déboussolé de voir un scénario aussi simple mis en image avec autant de technologie.

L'argument de vente n'est donc pas son histoire mais bien la prouesse technique qui vient compenser ce manque d'originalité. Toutefois, en créant de toute pièce un nouveau monde, Cameron arrive à accrocher les spectateurs plus de 2h30 devant l'écran ébahis comme s'ils avaient été envoyés sur la planète Pandora. Et puis manque, d'originalité n'est pas forcément synonyme de nullité. « Avatar » constitue ce que Joseph Campbell avait définit sous l'appellation 'monomythe'. Une façon de dire que tous les mythes du monde racontent essentiellement la même histoire, sur laquelle ils ne sont que des variations. Toute la saga « Star Wars » est basée sur cette narration et l'exemple le plus concret est la trilogie « Le Seigneur des Anneaux », est ce pour autant que ces films sont nuls ? ( que celui qui répond oui sorte tout de suite de la salle).

Par sa simplicité « Avatar » parle à tout le monde et arrive même à délivrer son petit message écolo et pacifiste. Il est un peu difficile de ne pas faire le parallèle entre le film et l'actualité de cette dernière décennie, durant laquelle le film à été conçu. « Avatar » est grossièrement l'histoire d'une armée qui débarque un beau jour sur un territoire étranger pour profiter des ressources énergétiques à exploiter mais pour cela ils sont obligés de déloger toute la population. Ca ne vous rappelle rien ?

« Avatar » est en quelque sorte la retranscription fantastique du conflit dans le golfe. C'est là qu'on se rend compte que James Cameron est un vrai cinéaste car, même avec le scénario le plus banal, il arrive à faire du grand cinéma qui ne se contente pas de faire toute exploser, mais bien de raconter une histoire.

Le film renvoi à ces scénarios de science-fiction des années 80 où l'on n'hésitait pas à enchainer les blockbusters divertissants sur des scénario aussi simples mais cela n'a pas empêché certains films cultes de voir le jour. Ce n'est pas parce que l'on approche 2010 et que l'on a eu des blockbuster très intelligent (« Matrix », Les nouveaux Batman...) qu'on n'a plus le droit d'apprécier une histoire simple mais toujours efficace. « Avatar » est à ranger dans cette catégorie de film grand public qui ne se contente pas que d'abrutir les masses et qui porte une attention particulière à offrir un vrai spectacle pour que les spectateurs en aient pour leur argent.

Renvoyant également à de nombreuses autres références, on ne peut s'empêcher de penser à une sorte de « Pocahontas » version S-F, « Avatar » est destiné à rentrer directement dans la pop-culture, et en plus par la grande porte. James Cameron a créé un monde déclinable sur tout les supports, ce qui va faire le bonheur de tous les geeks de la planète, qui sont aujourd'hui ceux qui choisissent les nouvelles tendances, et par la même occasion de toute une partie de l'industrie cinématographique.

D'un point de vue technique « Avatar » donne enfin à la technologie 3D une raison d'exister. Alors que les précédents films sortis dans ce format se contentaient de superposer différents plans 2D pour créer cette impression de relief « Avatar » lui utilise à merveille le procédé et offre une toute nouvelle dimension au film. James Cameron a complètement compris l'enjeu de cette technologie et montre déjà une maitrise impressionnante de celle-ci. Les arrières plans gagnent en profondeur, le monde quasi-féerique qu'a créé Cameron nous envoute totalement et c'est réellement une nouvelle expérience cinématographique à laquelle nous assistons.

En plus d'une 3D bluffante, les effets spéciaux du film sont à couper le souffle. Les Na'vi, créés grâce à la technique de motion capture, semble presque plus humains que d'autres personnages du film, et on verrait presque les pores de leurs peaux sur certains gros plans. James Cameron a tout simplement ouvert une brèche dans laquelle il faudra s'engouffrer si on ne veut pas que la 3D reste au stade de simple attraction.

Cameron a de nouveau marqué le visage du cinéma. C'est peut être la troisième fois qu'il explose le record du film le plus cher (il y eu avant « Terminator 2 » et « Titanic ») mais quand on voit le résultat on se dit que c'est totalement justifié et que c'est presque une offrande qui est faite au cinéma, à l'inverse d'un « Spiderman 3 » qui tenait actuellement le record. La meilleur chose que l'on puisse espérer et qu'il ne faille pas encore attendre 11 ans pour un nouveau film de James Cameron et que « Avatar » ne soit pas juste le coup de chance d'une seule fois car en sortant de la salle tout ce qu'on a envie c'est d'y retourner et d'en profiter encore... 
Auteur :Florent Capoen
Tous nos contenus sur "Avatar" Toutes les critiques de "Florent Capoen"

ça peut vous interesser

Les concours de l’été : Les Gardiens de la Galaxie 2 en Bluray

Rédaction

Brad Pitt en astronaute dans Ad Astra

Rédaction

Meurs, monstre, meurs : La critique du film

Rédaction