21 juillet 2019
Critiques

Avengers Endgame : Une longue conclusion

Critique du film Avengers: Endgame

par François Bour


Note : Critique sans spoilers

Conclure c’est toujours ce qu’il y a de plus difficile. Qui plus est quand il s’agit d’un chapitre cinématographique comme les Avengers. Dire que cet "Avengers: Endgame" était attendu est un euphémisme.

"Avengers : Infinity War", film salué par une majorité de critiques et de fans, a laissé en suspens de très nombreux spectateurs. Sa suite avait une lourde responsabilité. De fait, personne ne fut surpris d’apprendre que le long métrage des frères Russo dépassait les trois heures de film. Les fans en furent même rassurés.

En sortie de salle, les intentions des scénaristes, producteurs et réalisateurs sont évidentes. Il ne fallait rien oublier au moment de conclure. Du retour aux sources à la préparation pour l’avenir, il fallait prendre le temps d’une conclusion aussi aboutie que possible. Vouloir trop en faire, c’est justement le défaut de cet "Avengers : Endgame".

"Infinity War" se terminait au moment où Thanos mettait K.O tout le monde (spectateurs compris). Dans "Avengers : Endgame", les héros restants parcourent un long chemin en trois heures de film dont le scénario se divise en trois parties. Le deuil, le nouvel espoir, le plan improvisé.

Le deuil amènera une ellipse de 5 ans, des années durant lesquelles les héros d’autres fois ne font que survivre à défaut de continuer à vivre. Cette première heure est une introduction bien trop longue pour un film qui est déjà une deuxième partie d’un seul chapitre. Alors oui, il faut bien un peu de sentiments, de pathos, pour ce qui va arriver ensuite mais certaines scènes semblent inutiles.

Un « petit » rebondissement amène le spectateur vers la seconde partie, la mise en place du plan pour ramener tout le monde à la vie. Là encore, il y a une introduction en allant chercher les uns après les autres les Avengers restants. Le retour de Thor, en particulier, traîne en longueur et les 90 minutes approchent alors que le spectateur est toujours dans la « mise en place » des éléments du scénario. C’est long !

Le chemin parcouru par les personnages mériterait d’être plus court, mais il n’est pas plat. Malgré quelques évidentes longueurs donc, le scénario déroule et si le film met du temps à décoller, il finit par vite monter en altitude. Sans quelques moments de confusion provoqués par l'ascension rapide. L'action prend plus de place, le rythme s’accélère et le plan prévu part vite en vrille obligeant les héros à improviser. C’est là que le spectateur entre dans les derniers virages.

Au terme de multiples rebondissements plus ou moins importants et après plus de deux heures, le spectateur a le droit à ces fameux moments de bravoure, à une scène épique et un affrontement final typique des Avengers. Combat suivi d’un épilogue que tous les fans attendaient ou redoutaient et qui va apporter une réponse définitive à la fameuse question : Quels Avengers meurent dans Endgame ?

Les fans finiront donc par avoir leurs réponses. A cette question comme à d’autres plus banales comme « Qui est Jarvis à l’origine ? ». Si ce n’est pas essentiel, cela montre la bonne intention de compléter autant que possible l’index d’un important chapitre chez Marvel.

"Avengers : Endgame" n’est donc pas leur production la plus réussie. La faute à un scénario mal équilibré malgré de bonnes intentions et la frustration de vouloir faire mijoter le spectateur un long moment avant de passer à l'action. Les frères Russo ont pourtant déjà réussi leur mission. Leur film hors-normes sera un succès.



Tous nos contenus sur "Avengers: Endgame"
Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Le Roi Lion : Un sacrifice sur l’autel du réalisme

Rédaction

Toy Story 4 : Le fabuleux destin des jouets

Rédaction

Men in Black International : Une erreur de costume

Rédaction