28 janvier 2020
Archives Critiques

Bandidas : Casse noisettes

Avec à la mine Luc Besson, à la baguette Eric Serra et à la lunette deux as de la pub danois, tout était réuni pour que les nouvelles gâchettes du western camembert féminin déclenchent une triple ola pour "Bandidas". Le résultat est malheureusement olé olé. Les deux pistoleras Salma Hayek et Penélope Cruz se paient même le luxe de paraître fadasses lors d'un arrachage de tignasse dans la iglesia.

A l'ombre du bon jeu de "puta madre" de Steve Zahn et Sam Shepard, les deux muchachas ne font que faire la grimace pour offrir une succession de scènes bourrées d'oeillades convenues au spectateur. Quelques cabrioles dans le désert et la caillasse, des seins généreux débordant des décoltés des bombas, voilà ce qui ressort d'un western copié sur les classiques du genre et sur les mimiques de Brigitte Bardot et Claudia Cardinale en tenue de cow-girl dans "Les Pétroleuses". C'est en quelques sorte Brigitte Bardas et Claudia Cardinalot.

"Bandidas" s'ingénie à insulter très commercialement le genre et s'emploie à tordre le cou aux canons westerniens pour imposer les canons féminins de la beauté hispanique. Mais les deux señoritas se révèlent moins finasses que dans leurs films avec Banderas. Pour un dépaysement tex-mex et vous régaler, préférez les fajitas à ce duo de brunasses qui manque somptueusement de cuirasse.

Un Bandidas plutôt briseur de castañuelas, hélas.

Auteur :Olivier Bruaux
Tous nos contenus sur "Bandidas" Toutes les critiques de "Olivier Bruaux"

ça peut vous interesser

Concours Bluray : Ad Astra

Rédaction

Ad Astra en Bluray

Rédaction

Underwater : Une attraction de Disneyland

Rédaction