6 décembre 2021
Critiques

Black Storm : La critique du film

C'est sans doute le film catastrophe de l'été. Pas question pourtant d'une catastrophe mondiale. "Black Storm" se concentre sur les tornades. Ces forces de la nature qui se déchaînent sur une petite ville des Etats- Unis.

Le réalisateur Steven Quale a beau ne pas être connu du grand public, un petit coup d'œil sur sa petite filmographie permet de mieux comprendre pourquoi la bande annonce de "Black Storm" est aussi efficace. Le réalisateur américain qui jouait déjà avec la mort dans "Destination Finale 5" est aussi le superviseur des effets visuels qui travaille sur les films de James Cameron dont "Avatar". Un film qui a justement marqué les esprits dans ce domaine.

Pas étonnant donc de constater que "Black Storm" est très efficace là-dessus. « Je voulais confronter le spectateur à la force d'une tornade, le mettre au cœur des tornades alors qu'il était en sécurité au cinéma », raconte le cinéaste en évoquant son film. Un long métrage qui se veut être à la première personne avec une réalisation qui alterne entre prise de vue classique et le procédé du found footage. C'est donc par l'intermédiaire des différentes caméras des personnages que l'action se déroule. « Nous vivons dans un monde Youtube où tout le monde à un portable et un moyen de filmer » justifie le réalisateur. Pour que cela fonctionne, le film s'axe sur une petite galerie de personnages. Des Chasseurs de tornades hight tech entourés de caméras, deux adolescents qui sont chargés de faire des vidéos pour leur lycée et deux personnages légèrement cinglés qui filment leurs cascades pour faire des millions de vues sur You Tube.

Des personnages différents qui sont censés apporter un équilibre avec les effets visuels et qui représentent un aspect humain souvent mis en branle dans les films catastrophe. S'il est vrai qu'ils apportent un plus, l'équilibre n'est pas vraiment présent. Un déséquilibre qui est paradoxalement dû à la réussite du film sur ce qui fait son titre.

"Black Storm" parvient à être réaliste et à atteindre son but de mettre l'action au cœur des tornades, tout cela grâce au found footage, un procédé loin d'être simple à maitriser. Il ne faut pas oublier, en effet, que si les images semblent prises sur le vif par des personnages au cœur de l'action, chaque plan est planifié et orchestré pour donner cette illusion. De ce côté-là, l'efficacité est au rendez-vous et il est donc dommage qu'elle soit quelque peu ternie par un scénario un peu trop classique à l'exemple des personnages.

Si "Black Storm" n'est pas sans rappeler "Twister" (1996), où il s'agissait là aussi de suivre des chasseurs de tornades, le film emmené par Helen Hunt, Bill Paxton et le regretté Philip Seymour Hoffman avait l'intensité dramatique adéquate. C'est sur ce point que le vent tourne dans le film de Steven Quale. Son scénario et ses personnages en particulier, bien qu'attachants, n'amènent pas l'intensité dramatique à la hauteur du réalisme proposé. D'autant plus lorsque l'on annonce la promesse d'un thriller, un genre qu'on a bien du mal à retrouver dans ce long métrage.

La volonté de Steven Quale était de proposer au spectateur « un film divertissant et terrifiant à la fois ». "Black Storm" est effectivement un divertissement efficace, visuellement réussi avec des acteurs certes inconnus mais qui font le boulot. Pour le coté terrifiant en revanche, le film manque trop d'intensité pour coller le spectateur à son siège et même si les effets visuels sont impressionnants, les personnages restent trop éloignés du spectateur pour que ce dernier soit aussi terrifié qu'on peut l'être au cœur d'une tornade. "Black Storm" porte donc bien son titre surtout lorsqu'il s'agit des tornades. 

Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Black Storm" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Les films de Spielberg à voir en streaming

Rédaction

La Méthode Williams : Trop douce ?

Christophe Dordain

Tick Tick Boom : Andrew Garfield explose tout

Rédaction