13 novembre 2019
Critiques

Blade Runner 2049 : Juste une grosse claque visuelle ?

Denis Villeneuve est sans conteste l'un des réalisateurs les plus talentueux de sa génération. Ces films peuvent diviser, mais le monsieur a un truc en plus que les autres n'ont pas. Ces longs métrages sont largement reconnaissables au vu de ses gimmicks visuels ou thématiques. Et pour la première fois, il s'attaque à un monument de la pop culture ! Un des piliers fondateurs de la SF actuelle, j'ai nommé le précurseur "Blade Runner".

Mon affinité avec le premier opus, réalisé par Ridley Scott, est loin d'être une histoire d'amour. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet pour éviter la frustration de certains, mais pour résumer mon ressenti je trouve que tout ce qui fait l'essence même du film sont les spéculations des spectateurs sur la richesse que l'univers peut "potentiellement" offrir ! J'ai le sentiment qu'il est extrêmement simple malgré sa réputation de film portant à réflexions. Notez également un problème de rythme puisque le film n'est (selon moi) QUE une proposition d'univers, c'est à dire un gros manque de background et de profondeur et un effet carte postal.

Maintenant que les présentations sont faîtes que vaut cette suite ?

Il y a (tout comme pour le premier opus d'ailleurs) de très fortes qualités à noter. Le film est une claque visuelle si puissante qu'elle peut vous décapiter ! Le travail des couleurs est complètement dingue et le charme opère. La recette est très simple, prenez toute l'inventivité et la charge sensorielle du premier "Blade Runner", ajoutez à cela une prouesse technique et le tour est joué ! La richesse de l'univers grâce aux costumes et aux décors va vous mettre une seconde claque (oui c'est dur après avoir été décapité).

Il faut signaler également que l'histoire est plus originale que dans le premier opus grâce à une base plus solide et un investissement plus prononcé de la part du protagoniste principal, le Blade Runner K campé par Ryan Gosling. En parlant d'acteurs, le casting est réussi, très convaincant et parfois surprenant. La présence de Robin Wright et David Bautista l'atteste. Ils ont, par ailleurs, tous deux droit à une scène impressionnate pour le spectateur. 

Néanmoins, malgré de très bonnes bases, comme pour son prédécesseur, le traitement qui en découle est pourtant beaucoup trop simpliste. L'enquête qui amène notre héros d'un point A vers un point B en faisant un détour au point C pour finir au point D, vous conviendrez que ce n'est pas très compliqué. Notons tout de même la présence de deux ou trois tirades plus poétiques qui véhiculent des idées intéressantes à l'instar de la réplique de Rutger Hauer, réplicant du premier film.

Côté réalisation, la patte Villeneuve s'illustre par quelques transitions très intéressantes et une esthétique ultra léchée. Malgré cela, des plans se ressemblent et amènent une monotonie qui renforce le plus gros défaut du film : le rythme. Parce que, tout comme le premier "Blade Runner" de 1982, le rythme est affreusement mal dosé. Les amateurs de plans somptueux seront ravis que la moitié du film y soit consacré. Toutefois, celles et ceux qui attendent une avancée du scénario seront (encore une fois) très déçus. Par exemple, toute la réflexion pseudo religieuse ne mène malheureusement à rien et est beaucoup trop brouillonne. Non seulement donc ça n'avance pas, mais le rythme est également responsable d'un problème dans le traitement du scénario où  beaucoup trop d'éléments de l'intrigue peuvent être anticipés. Quand l'intrigue se laisse deviner ça gâche un peu le plaisir.

Pour finir, parlons de cette bande son monstrueuse et puissante qui porte, à elle seule, toute l'intensité des effets visuels. Si mes tympans pouvaient parler, ils chanteraient ! La musique est typiquement électro/années 80. Pour vous donner une idée, c'est une bonne dose de Vangelis à l'ancienne version Hans Zimmer.

Alors, bien sûr que "Blade Runner 2049" n'est pas un mauvais film. Les qualités sont tellement frappantes ! La réalisation tout comme les acteurs sont à 2049 %. Cependant, à l'image de ce scénario qui n'est pas à la hauteur du reste, les défauts le sont tout autant pour moi. Il ne tient qu'à vous de juger de leur importance. Avec un petit conseil : Si vous avez aimé le premier, foncez ! Sinon, tentez, mais avec des réserves...
Auteur :Arnaud Couture
Tous nos contenus sur "Blade Runner 2049" Toutes les critiques de "Arnaud Couture"

ça peut vous interesser

Retour à Zombieland de Ruben Fleischer : La critique

Rédaction

Terminator Dark Fate : Aie robot !

Rédaction

Terminator Dark Fate : La fin d’une époque

Rédaction