Archives Critiques

Blanc comme neige : Solide thriller

10 ans après "Une femme d'extérieur" (avec Agnès Jaoui), Christophe Blanc revient avec un thriller haletant : "Blanc comme neige".

Ce projet qu'il a en tête depuis plusieurs années lui aura nécessité énormément de temps pour finalement aboutir à un scénario bien ficelé. Le film est globalement une réussite et remplit ses principaux objectifs.

Le spectateur entre peu à peu dans l'histoire, comprend les décisions du personnage de Maxime incarné par un bon François Cluzet. L'ensemble est cohérent, les scènes respirent la vérité ce qui ne fait que renforcer le suspense. Le rythme est très soutenu grâce à des plans courts et tranchants.

Outre François Cluzet, Bouli Lanners incarne parfaitement Simon, l'associé de Maxime aux combines pas très nettes. Physiquement négligé sa vie semble compliquée et pas particulièrement heureuse. Son personnage contraste à merveille avec celui de Maxime aux antipodes de son caractère et de son apparence.

Louise Bourgoin qui campe Michelle, l'épouse de Maxime, réalise une prestation correcte, sans toutefois crever l'écran. Il faut néanmoins préciser qu'elle est sans doute desservie par un scénario qui la place très peu en avant. Christophe Blanc aurait pu creuser bien plus son personnage et les relations singulières qu'elle entretient avec son époux.

Le réalisateur fait le choix (discutable) de nous montrer la fin de l'histoire dès les premières images de "Blanc comme neige" pour ensuite nous expliquer comment cet individu en est arrivé à une situation si dramatique.

Le procédé est assez efficace même s'il y a « tromperie sur la marchandise » puisque l'ultime scène est beaucoup moins noire que ce qu'on attend.

Le réalisateur mêle avec réussite les relations familiales à l'intrigue générale puisque toute la famille est embarquée dans cette triste aventure. La musique n'est sans doute pas assez présente et aurait pu jouer un rôle bien plus important dans la dramatisation des scènes.

Et puis il fait bon de voir un film français tel "Blanc comme neige" qui n'hésite pas à aligner les Ferrari, Maserati et Mercedes en pagaille, sans aucun complexe et le tout sans toucher au grossier.

En conclusion,  "Blanc comme neige" est un thriller efficace qu'on regarde avec plaisir.

Auteur :Julien Deplechin
Tous nos contenus sur "Blanc comme neige" Toutes les critiques de "Julien Deplechin"

ça peut vous interesser

Nous finirons ensemble : Une bande de potes qui divise

Rédaction

Nous finirons ensemble : Un film sans aucune prétention

Rédaction

Nous finirons ensemble : Pour le meilleur mais surtout pour le pire

Rédaction