28 octobre 2021
Archives Critiques

Bleu d’enfer : Pour fantasmer

Avec de magnifiques dialogues tels que « mhh mhh » (et oui c'est difficile de parler sous l'eau !), "Bleu d'Enfer" est, vous l'aurez compris, un thriller aquatique ! Tout est ici réuni : des paysages paradisiaques, des méchants sans coeur, des traîtres et évidemment des corps de rêve. Après "Les 4 Fantastiques", sorti lors de l'été 2005, Jessica Alba revient toujours plus sexy, troquant sa tenue moulante contre un bikini dévoilant ses charmes. Elle est ici accompagnée d'un autre jeune premier, Paul Walker, lui aussi très peu vêtu durant une grande partie du film : rien de mieux pour attirer les adolescents ! Car, passé 15 ans, on risque de s'ennuyer ferme devant un scénario si moralisateur : la drogue c'est mal et les gentils sont toujours récompensés…

Et n'oublions surtout pas le message le plus important de "Bleu d'Enfer", à savoir que l'amour vaut bien plus que l'argent ! Si l'on est loin du film à suspense, John Stockwell parvient néanmoins à nous faire quelque peu sursauter, grâce à l'entrée en scène de requins agressifs donnant lieu à une profusion d'hémoglobine. En conclusion, "Bleu d'Enfer" ne vaut que pour ses acteurs à la plastique parfaite et à ses plages de rêve. En deux mots, un long-métrage pour fantasmer…

Auteure:Julia Verona
Tous nos contenus sur "Bleu d'enfer" Toutes les critiques de "Julia Verona"

ça peut vous interesser

Nomadland : L’art de sublimer la vieillesse

Rédaction

Ryan Reynols est un free guy

Rédaction

L’Empire contre-attaque : 40 ans !

Rédaction